La vie commence à 20h10 - Thomas Raphaël ****

Un coup d’œil chez Clara, un gentil courriel de l'auteur Thomas Raphaël et en avant pour une chouette lecture d'été, qui m'a fait passer un moment formidable.
496 pages de pure félicité, idéales quand une lecture précédente a plombé votre énergie et votre envie de rédiger (j'en parlerai prochainement). Très clairement, Thomas Raphaël s'est affranchi d'un style trop lyrique ou emberlificoté pour attirer le maximum de lecteurs et on peut dire que la mayonnaise a bien pris (cf le dialogue en fin d'article). On est noyé par l'amour, la tendresse, l'humour, la délicatesse des sentiments et des personnages et cela fait un bien fou (enfin, à moi).

Sophie Lechat a trois petits soucis dans sa jeune vie de trentenaire :
1) une thèse interminable, perturbée par des changements notoires et notables de directeur de doctorat et dont le sujet indigeste se trouve quelque peu duplicable à l'envi,
2) une mère narcissique qui éprouve les pires difficultés à couper le cordon ombilical universitaire,
3) un roman qui essuie refus sur refus par diverses maisons d'édition.

Bref, notre Sophie ne semble pas épanouie et on ne peut pas dire que vivre auprès du winner, Marc, calibré "beau gosse, grosse tête, gentil et encourageant" aide à une réalisation pleine et entière de soi-même : Pépère accumule deux thèses à moins de 30 ans, professeur précoce des Universités, tuteur attentif de ses deux neveux Annie (9 ans) et Adrien (18 ans) qui semblent affubler des mêmes qualités intellectuelles tutorales. Une petite lettre de protestation concernant un épisode d'une série télévisée à succès La Vie, la vraie et un malentendu vont modifier la donne.

La vie commence à 20h10 nous offre une plongée fantastique dans l'univers des séries télévisées de la conception à la réalisation, des désirs lubies de certains (l'épisode prostate en est un exemple jouissif), de la chaîne de montage, des scriptes  et différents auteurs. Balayés au gré des changements de tête ou d'un Audimat moins performant, tous travaillent dans l'urgence et sans réelle reconnaissance. On découvre le lexique inhérent au métier (bible, arches, intrigues A, B et C, les séquenciers, les résumés extraordinaires des pages 124 et 125 pour les programmes hebdomadaires de télévision - un grand moment-). Bien sûr, on repère quelques clins d’œil : le prénom des deux héros rappelant la série Marc et Sophie, la niçoise La Vie, la vraie se présentant comme la jumelle de la marseillaise Plus belle la vie
Sous couvert de dérision, Thomas Raphaël aborde des sujets délicats sans tabou et sans fioritures comme l'homosexualité, la crise de la trentaine, le statut des intermittents du spectacle, la difficulté de la recherche en France, etc. Des personnages hauts en couleur, magnifiques et doux, affirmés et jamais humiliés (le peu scolaire Mohamed à la mémoire impressionnante, l’acariâtre et complexe Joyce Verneuil aux pieds si fragiles, l'assumé Julien, la pas si lisse Sophie ...) on verra ; des moments de drôlerie remarquables on éprouvera ; des pincements au cœur on ressentira. De l'émotion à l'état pur. Le succès de ce livre n'est dû qu'à son contenu !

Éditions J'ai lu

Note personnelle : un énorme merci à Thomas Raphaël pour l'envoi de ce premier roman réussi, pour sa gentillesse mailique et pour sa confiance.

Je vous laisse sur ce petit dialogue

  - Dis , tu pourrais passer ton livre pour gonzesses ?
  - Tu parles de quoi, là ?
  - Tu sais, celui sur la télé où tu riais comme une bossue ?
  - Tu veux parler de La vie commence à 20h10 ?
  - Ouais, j'ai bien besoin de ce genre de bouquin en ce moment !

Quelques jours plus tard...

 - Au fait, j'ai fini ton bouquin !
 - Ah oui, et alors ?
 - C'est vraiment bien, émouvant, ça se lit avec plaisir. C'est incroyable, tous les métiers abordés lors d'une série, on n'imagine pas quand on voit les épisodes.
 - N'empêche que pour un soit-disant livre pour gonzesses, Monsieur Le difficile qui n'aime jamais les bouquins que je lui propose, n'a pas eu trop de mal ici à s'y mettre. Je ne sais pas ce que cela signifie sur toi.
 - Ok, ok, j'abdique : il (Thomas Raphaël) a su élargir son lectorat.
 - Yes !

Conclusion : La vie commence à 20h10, lu et approuvé par Un gars, une fille !
Défi PR1
Logo Lystig
et un de plus pour les challenges d'Anne et de Lystig


avis de Clara, de Keisha  (liste non exhaustive)


au cas d'hésitation, une dernière motivation en vidéo !


33 commentaires:

  1. Mais oui, Marc et Sophie, Marc et Annie! Faut dire que je ne suis pas trop télé; Mais j'ai aimé le roman!!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, je l'ai vu ce matin et je viens de lister ton avis. Bises et merci de ta venue.

      Supprimer
  2. Coucou Phili heureuse de te revoir :)
    Ce roman a l'air chouette ! Dis, on peut lui écrire à ce monsieur pour un livre contre un billet?`Bisous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Connaissant Thomas, je pense que c'est lui-même qui va te contacter à la lecture de ton com. Bisous ma petite puce !

      Supprimer
  3. Moi j'ai vu le clip qui a été réalisé pour la sortie en poche (ou en particulier il remercie les blogueuses, ce que j'ai trouvé extrêmement sympa) et du coup je l'ai acheté. Dès que j'ai un peu de temps, je m'y mets parce que j'adore le thème et qu'il a eu de bonnes critiques (et il faut bien dire que ce type de livres écrit par un homme m'intrigue tellement c'est rare!)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ce qui est fou, est le peu de temps qu'on utilise à vider ce bouquin. Même mon cher A. (l'affreux du dialogue) a dévoré le livre, oubliant mes sarcasmes employés pour le dévier de son droit chemin ! Bises et bonne future lecture, ma belle.

      Supprimer
  4. Ben je vais finir par m'intéresser de près à ce bouquin ! Keisha est très enthousiaste aussi. J'adore ton dialogue Un gars, une fille !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu peux constater que mon A. possède une prose très élaborée en vacances. Tout ce qui a été écrit est vrai et vécu (hélas !)

      Supprimer
  5. Ce genre de lecture fait toujours du bien !
    Pour ma part, je retourne à mes lectures obligatoires incessamment sous peu.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. en espérant que les lectures dites obligatoires ne signifient pas purgatoire ! bises ma jolie.

      Supprimer
  6. Il a l'air très drôle ce bouquin, je note!! Il faut dire que ces derniers temps je lis des histoires un peu tristounettes...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Là, c'est clair que cela va te changer ! bises

      Supprimer
  7. joli ton article, mais pas sûre d'aimer le bouquin, malgré le prénom de l'héroine.. ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est une lecture sympa qui permet d'amorcer des textes plus exigeants. Davantage dans la veine d'Anna Gavalda que dans celle de Marc Lévy.

      Supprimer
  8. Ho une lecture détente ET drôle ça ne se refuse pas ! Malgré mes lectures "obligatoires" (pas toutes purgatives^^), je me laisserais bien tenter si l'auteur a des bouquins en rab !!! Bonne soirée ma chère Philisine ! :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Thomas, si vous nous (écoutez) lisez, un pour Un Comète et un pour Aspho s'il vous plaît !!!!!!

      Supprimer
  9. Ho la la Philisine, quand est-ce que tu nous enlèves les signes cabalistiques (non je ne suis pas un robot) qu'il faut taper après chaque comm ??? C'est rédhibitoire ...quand on a la vue basse !! :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Comme je suis une vraie tache en informatique, je ne sais pas faire et mon cher A. n'a absolument pas envie de m'aider (oui, il est de bonne humeur !).

      Supprimer
  10. Je ne suis pas vraiment tentée car j'ai trop de livres à lire...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. je comprends et en plus, l'auteur est masculin !

      Supprimer
  11. Oh ça a l'air vraiment sympa, noté !

    RépondreSupprimer
  12. Tiens j'ai vu que tu ne savais pas comment retirer la preuve que nous ne sommes pas des robots. Je ne savais pas non plus et là c'est expliquer simplement
    http://mestrucspourblogger.blogspot.fr/2012/03/desactiver-la-verification-des-mots.html
    J'espère que çà t'aidera. Bises.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci beaucoup je m'y attelle dès mon retour de vacances prévu dans une semaine.

      Supprimer
    2. Normalement, Shelbylee, grâce à toi, Aspho ne devra plus écrire de signes cabalistiques : je viens de procéder au changement !

      Supprimer
  13. Il a l'air à la fois intéressant et drôle (et il a intérêt avec ses presque 500 pages !) : je le note !
    Bonne semaine !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Là pour le coup, je suis absolument certaine qu'il va te plaire ! bises et bonne semaine (bien entamée).

      Supprimer
  14. si on préfère les séries américaines avec médecin légiste, ça fonctionne aussi ?

    RépondreSupprimer
  15. oui, bien sûr ! sauf qu'il n'y a pas de dragueur (je veux dire Draken), ici.

    RépondreSupprimer
  16. Bon ça fait le 3ème billet plus que positive sur ce livre.. j'ai voulu l'acheter la dernière fois, mais la couverture était abimée... ce ne sera que partie remise, à la prochaine occasion, je l'emporte !

    RépondreSupprimer
  17. sur la liste "à emprunter" de la biblio !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu vas te régaler, un vrai concentré de bonheur ce bouquin !

      Supprimer