Le bouclier de Gergovie - Gérard Streiff ***

Ce qui est génial lorsque je prépare un billet sur un livre reste la découverte que je peux en faire après lecture. Par exemple, Le bouclier de Gergovie est recommandé par le Ministère de l’Éducation nationale dans le cadre de l'opération Lectures pour les collégiens (ici, sur le blog de l'auteur). C'était donc cela ! (oui, je laisse planer le suspense).
Les Gaulois, Epona et Taranis, sont super forts à la « course du Germain », duel équestre entre deux paires de cavaliers (chaque duo est placé sur une monture). Constamment ricanés par leurs adversaires du fait de leur jeune âge (treize ans) et de leur rousseur, les jumeaux de Lug poursuivent et excellent souvent dans le combat. Leur investissement reste à la mesure de leur faille, la disparition inexpliquée de leur mère Velléda. Nous sommes en 52 avant Jésus-Christ, à Gergovie, lieu de future lutte gallo-romaine. Justement, v'là-t'y pas que Vercingétorix se pointe et propose à nos deux valeureux ados une mission de la plus haute importance.

Honnêtement, j'ai choisi ce livre pour deux raisons : l'origine géographique de la maison d'éditions Gulf Stream et l'unité de temps. Je pense que parfois, elles ne sont pas suffisantes.

Certes, Le bouclier de Gergovie est destiné à la jeunesse, je l'ai découvert après l'avoir lu. Il m'est souvent tombé des mains, l'intrigue mince vaut le détour pour la succession de termes romains définissant les multiples peuplades gauloises (les Turons furent oubliés dans le glossaire, en fin d'ouvrage) mais honnêtement, le récit ne casse pas des briques : un félon pas clair, une montée du suspense bien molle, un lexique riche mais envahissant (une sorte de Romain des mots). 

Gérard Streiff maîtrise parfaitement l'époque qu'il décrit, un peu moins l'histoire qu'il compose. Il est fort possible que le jeune public exige moins de détails mais la recherche du traître et même la dernière vilenie me semblent balancées tout comme l'explication du décès d'un protagoniste. Les personnages ne paraissent pas assez marqués physiquement : on ne les ressent pas car on ne les voit pas. J'ai eu la sensation d'ouvrir un livre d'Histoire au lieu d'un roman. Agaçant (même si j'adore l'Histoire, je précise).

Éditions Gulf Stream (spécialisées en jeunesse)

emprunté à la bibliothèque 

et un de plus pour les challenges de La Part Manquante, de Liliba, de Sharon, de Lystig (Gergovie - Auvergne), d'Enna (lieu)


26 commentaires:

  1. Pas du tout pour moi, ma PAL te dit merci !

    RépondreSupprimer
  2. C'est sûr que si on s'attend à un roman, je comprends ta déception.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. c'en est un mais l'enfilade de noms d peuplades m'a paru indigeste et inutile.

      Supprimer
  3. Le réchauffement climatique est au coeur de la France !!!
    Cherchez l'erreur : Gulf Stream et Gergovie !

    RépondreSupprimer
  4. Je ne connais pas ce titre en particulier mais cet éditeur fait de bonnes choses en jeunesse. Ils ont une collection d'albums scientifiques très bien foutus.

    RépondreSupprimer
  5. Bouh ça ne me dit rien du tout ! J'espère que tu passes de bonnes vacances ma Philinette !
    Bisous :))

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. elles furent très bonnes, très chère ! je te bise

      Supprimer
  6. Je ne suis pas fan des romans jeunesse, et même si parfois je peux me laisser tenter, ton avis ne m'incite pas à m'y essayer ici :)

    RépondreSupprimer
  7. Comme quoi le gulf stream se décale effectivement légèrement ... (Ah la la , quelle finesse !)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. mais non, Anis, tu tentes l'humour et cela te réussit !!!

      Supprimer
  8. J'aime la façon directe avec laquelle tu dis que tu n'aimes pas ! Je "tarabiscote" souvent dans ces cas là et cela m'agace !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. parfois je manque aussi de tact (mon côté un peu brut(e))

      Supprimer
  9. Il me semblait bien que le nom de cet auteur me disait quelque chose: de lui, j'ai "Putsch" sur ma pile à lire. Pas du tout le même genre de roman, puisqu'il se passe en URSS en 1991... et s'adresse à un public adulte avide de thrillers. Voilà un écrivain qui varie les plaisirs...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. oui, c'est exactement cela : des plaisirs ou déplaisir (c'est selon)

      Supprimer
  10. Merci pour ta participation.
    Je ne suis pas tentée du tout.

    RépondreSupprimer
  11. pas tentée non plus, mais vu ma PAL ça vaut mieux !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. je ne suis guère encourageante non plus !

      Supprimer
  12. Bon, tu m'épargnes une visite à la librairie, merci ! C'est domage parce que d'habitude j'aime bien les éditions Gulf Stream.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je pense que ces éditions sont capables de très bons choix. Le bouclier de Gergovie m'a laissée sur ma faim.

      Supprimer