Dans la nuit brune - Agnès Desarthe *****

Il est rare que je relise un livre. D'abord parce que ma PAL ne me l'autorise pas, souvent par paresse. Mais voilà, j'ai reçu ce livre contre chronique grâce au site Libfly.com (il y a un nombre certain de mois, voire d'année(s)... gloups !) et Malika m'a gentillement proposé ce titre pour descendre cette fichue pile pour la deuxième session d'Au secours ma PAL déborde. Heureusement les copines Anis et Evalire, sentant un certain découragement de ma part, m'ont gentillement (je suis entourée de femmes bienveillantes, vous devez en avoir conscience !) soutenue dans ce périple grâce à la LC que voici ! (quand je vous dis que la vie est belle ! bon, sans les mauvaises nouvelles, c'est sûr...).
Rien n'est simple dans la vie, surtout lorsque le premier amour (Armand) de votre fille unique (Marina) se scratche en moto, la laissant en pleine dépression post-traumatique, lorsque votre ex-femme (accessoirement mère de l'ado, l'ensorcelante Paula) vous fait des ronds de jambe à chaque retrouvaille (histoire d'arranger enfoncer votre désarroi amoureux) et lorsque votre passé d'enfant trouvé en forêt refait surface au point de pourrir votre quotidien. Tout va bien dans le meilleur des mondes : bienvenue dans celui de Jérôme Dampierre ! Pour couronner le tout, cet agent immobilier voit débarquer une bombe écossaise (Vilno Smith) magnant les clés avec dextérité et un ex-inspecteur de police (Alexandre Cousinet) expert en disparitions adolescentes, tendance gai à toute heure. Certaines réminiscences feront l'objet d'une grande enquête menée de main de maître par Alexandre, en complément d'une autre plus discrète : tiens donc ?

Agnès Desarthe aborde avec subtilité un pan de l'Histoire française peu glorieuse, au travers d'un homme en marge de sa vie, mis en péril par l'extrême douleur de son enfant, douleur qui ravive celle qu'il a connue à ses trois ans. L'auteure aurait pu se contenter d'une intrigue à tiroirs sans effet d'annonce. Là où le récit bascule et prend toute sa force reste la manière de narrer l'histoire (la grande et la petite) et d'y ajouter des détails plus que signifiants : un titre exemplaire, des osselets bien positionnés, une Rosy attachante, des prénoms inoubliables. Parce qu'Agnès Desarthe maîtrise tout et ne laisse absolument rien au hasard : elle manipule les mots, les sublime. Sa prose accessible et parfaitement rythmée compose un récit subtil au cœur d'un village aux habitants profondément enracinés, où Jérôme semble étranger. Seule la forêt, son premier refuge, lui parle.
Au-delà du deuil (de tous les deuils), Agnès Desarthe replace la vie en son héros : Jérôme- étymologiquement le nom sacré - devient vecteur commun de tous les personnages de Dans la nuit brune, de tous. Magnifique.


avis de cette LC: Anis, Evalire (je vous remercie infiniement pour cet accompagnement indispensable)

autres avis : Nadael, Kathel, Clara, Zazy, Manou

Un énorme merci à Libfly et aux éditions Point pour l'envoi de ce livre contre chronique (avec retard et indulgence de votre part, voilà qui est fait !)

et un de plus pour les challenges de bibi et Malika, de Sharon, de Philippe et d'Enna (couleur... d'une chevelure !), de Laure (Prix Renaudot des lycéens 2010)

39 commentaires:

  1. Bon, j'en conclus que mieux vaut être Philisine Cave que Jérôme Dampierre ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Philisine Cave a un passé familial nettement moins chargé que celui de Jérôme Dampierre, c'est un fait bien résumé par Ys !

      Supprimer
  2. Je ne connais pas encore Agnès Desarthe mais ton enthousiasme communicatif me dit que je ne vais pas tarder à me pencher sur la question !!! :D

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Elle possède une plume très intéressante, lyrique : un truc à elle, quoi !

      Supprimer
  3. Oh je le lirais bien, je n'ai qu'un vague souvenir de l'auteur que je suis sûre d'avoir lu un jour... mais quoi? quand? A redécouvrir. Bisous ma Phili et à très vite

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je possède le livre, te l'envoyer c'est quand tu veux !

      Supprimer
  4. Merci pour le lien ! Pour l'instant, le seul roman d'Agnés Desarthe que j'ai lu et une belle découverte ! Ah, non, j'ai commencé Une partie de chasse, mais pas accroché...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je te conseille Mangez-moi (mon préféré de loin), un magnifique portrait de femme.

      Supprimer
  5. Voilà un roman qui a l'air très optimiste.

    RépondreSupprimer
  6. Un livre que je souhaitais lire mais l'occasion ne s'est pas encore présentée. On verra...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Idem que pour Une Comète, je peux le faire voyager avec d'autres si tu le souhaites.

      Supprimer
  7. A lire ......
    Bisous et à bientôt .
    Maman mule

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. de retour, chère Panti aux photos éblouissantes mais pas que.

      Supprimer
  8. Je connais Agnès Desarthe pour ses romans jeunesse à l'école des loisirs mais je n'ai jamais lu un de ses romans "adultes". Celui-ci m'a l'air parfait pour commencer.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. en plus avec un prénom pareil, tu ne peux l'éviter !

      Supprimer
  9. de mémoire, je n'avais pas aimé...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. La première fois que je l'ai lu, je ne l'ai pas apprécié. Des années après, je le relis (puisque Libfly me l'avait envoyé par erreur mais le hasard fait très bien les choses) et mon impression fut différente : j'ai apprécié la qualité du style (remarquable), les échos du passé et cette vie plate où finalement tout s’effondre. Un sujet maîtrisé et porté jusqu'au bout avec délicatesse et subtilité : un grand roman pour moi.

      Supprimer
  10. Ah je vais le noter celui-ci aussi, ça me parle bien ce que tu nous racontes :D Tes billets sont toujours "souriants", moi j'adore ;)
    Bonne soirée :D je t'embrasse

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci, laure, j'aime beaucoup ta prose aussi. On a bien fait de se rencontrer virtuellement, à défaut de visuellement.

      Supprimer
    2. Merci :D Oui j'en suis ravie aussi ;) Et puis qui sait... peut-être qu'un jour nous pourrons nous rencontrer :)
      Bon week-end ;) bisous

      Supprimer
    3. J'en suis sûre ! Je te souhaite un excellent week-end également et je t'embrasse.

      Supprimer
  11. Je te remercie pour cette lecture commune. Viens-tu au salon du livre de Paris ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. je viens de t'envoyer un MP à ce propos. Merci à toi pour ce beau partage et de m'avoir aidé à accomplir mon défi !

      Supprimer
  12. Je ne connais pas mais tu en parles bien.
    Merci pour ta participation et rendez-vous dimanche pour les résultats et la divulgation de la prochaine contrainte.
    Passe un bon weekend.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ok, dimanche, je suis sur les starting-blocks ! Bon week-end à toi aussi.

      Supprimer
  13. Merci pour cette lecture commune .c'est mon quatrième livre de cet auteure après Le remplaçant-un secret sans importance - cinq photos de ma femme et à chaque fois j'ai beaucoup aimé son écriture.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. D'elle j'ai lu comme toi, Le remplaçant (que je juge moins bon : Agnes Desarthe excelle plus en fiction qu'en biographie romancée, je trouve) et Cinq photos de ma femme (qui ne m'a pas laissé un grand souvenir). J'ai adore Mangez-moi que je conseille à tous: un très beau portrait d'une femme, une belle héroïne. Bisous

      Supprimer
    2. Et merci pour le partage qu'offre la lecture commune !

      Supprimer
  14. Je l'ai lu et beaucoup aimé.
    Bonne soirée chère Phil !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bon week-end Zaz ! Et merci de ton passage.

      Supprimer
  15. Un très bon souvenir de lecture. L'écriture est belle et j'aime l'univers que l'auteure arrive à créer, proche du conte à la limite du fantastique parfois.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. exactement : tu as parfaitement résumé l'ambiance.

      Supprimer
  16. J'en garde un souvenir très singulier, le thème et la manière de l'aborder par A.Desarthe est très particulier. J'avais beaucoup aimé mais l'écriture très subtil peut surprendre !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. oui, son écriture remarquable met de suite dans l'ambiance.

      Supprimer
  17. Un livre que j'ai aussi chroniqué dans le cadre du Challenge de Laure, A tous prix, et qui m'a juste bouleversée... Impossible de dire pourquoi mais ce livre a soulevé en moi des émotions très fortes, je le recommande autant que toi, c'est un pur bijou !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ton billet parle très bien des émotions qu'on peut ressentir à travers cette lecture.

      Supprimer