Le bonheur commence maintenant -Thomas Raphaël ****

Le hasard fait bien les choses. Au moment où je termine ce livre et compose ce message, Clara et Keisha diffusent leur avis, tandis que Mango prévient d'un article imminent. La sortie du livre (récente) et la qualité du son contenu (géniale) participent grandement à ce dynamisme bloguesque.
Le bonheur commence maintenant est la suite de La vie commence à 20h10. Nous avions laissé Sophie riche de son expérience télévisuelle, décidée à la narrer sous forme romanesque, lovée dans les bras du beau-intelligent-parfait-modeste (euh c'est pas sûr) Marc, enthousiaste à l'idée de retrouver une vie d'enseignante mal payée dans un collège bordelais avec sa cohorte de sixièmes et quatrièmes et son home-sweet-home quotidien et si rassurant. Mais la vie est faite de surprises et de choix souvent contraints, parfois salutaires. Un projet de film parisien avec Lucas Bardel (réalisateur de deux longs-métrages et d'épisodes de la série NCIS) concernant son roman et l'attitude innommable du Marco de service (pourtant partisante de la non-violence, j'aurais bien filé une bonne trempe au pépère) emportent l'adhésion de la miss : Mademoiselle Lechat va faire son du cinéma. 

Construit comme Ensemble, c'est tout d'Anna Gavalda, Le bonheur commence maintenant porte bien son nom : une lecture bienveillante, des héros multiples et complexes, de l'amour toujours, une amitié avec un grand A, des trahisons, des situations ubuesques. 
Le trio du tonnerre formé par Sophie, Julien (le neveu homosexuel de Marc, étudiant parisien de Sciences-Po, en pleine cristallisation) et Mélanie (pigiste blackboulée, victime collatérale d'une presse à scandales, monde de requins où même une amitié sincère vacille) découvre les aléas de la vie, où faire du sport stimule les hormones, où infiltrer une compagnie n'empêche pas l'attachement, où s'affirmer reste le leitmotiv d'une meilleure estime de soi, où rester neutre représente une petite mort etc. Bien sûr, l'auteur rappelle la difficulté des jeunes à s'insérer dans le monde du travail, où  les magouilles et les réseaux augmentent les chances de réussite sociale.
Certes cette histoire ne serait pas aussi réjouissante sans ses héros secondaires, jamais lisses face à des circonstances aggravantes difficiles, toujours enclins à réagir : Arnaud, Mohamed, Joyce (et oui, le retour), Lucas, Pascal, Rebecca, Sylvia et ce très cher Gaétan participent aux événements, à l'émotion que j'ai pu ressentir au cours de ma lecture. Leur faculté à rebondir impulse de l'énergie au récit et au lecteur. 
Thomas Raphaël, grand romantique, sait faire palpiter mon petit cœur (n'y voyez là aucune mauvaise intention de sa part, bande de vicelards !) sans mièvrerie, maîtrise l'art de la chute avec brio et livre, là, une chouette œuvre qui m'a procuré un réel plaisir à tel point que j'ai volontairement éternisé la lecture pour déguster chaque instant. J'attends la suite !   
page 128 
«Quarante épisodes en quarante-huit heures, une expérience limite, qui amorce une reconfiguration des connexions neuronales : on perd ses points de comparaison, on finit par trouver que les décors sont beaux, les comédiens bien habillés, qu'ils apportent à leurs personnages des nuances toujours renouvelées, et que, non, il n'est pas anormal qu'une maîtresse d'école le jour, se prostitue la nuit pour payer la rançon de sa grand-mère toxico séquestrée par les dealers auprès desquels elle s'était lourdement endettée.»
 
Éditions Flammarion  
sortie le 27 mars 2013

j'adresse un énorme remerciement à Thomas Raphaël pour l'envoi  de ce cadeau et pour ses courriels toujours aussi sympathiques.

Le teasing du livre

et un de plus pour le challenge de Lystig 

41 commentaires:

  1. Oui et un auteur super sympa !

    RépondreSupprimer
  2. Toi aussi tu penses que marc est à baffer? Ou un coup de pied dans les tibias?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. pour le coup de pied, je ne sais pas viser mais après tout, où est le problème avec cet odieux personnage, hein ?

      Supprimer
  3. Pas forcément mon truc à priori mais comment refuser un peu de bonheur ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. c'est une lecture vraiment sympa, qu'on mérite tous !

      Supprimer
  4. ça a l'air sympathique. Je lirai le premier à l'occasion ! Bisous :)))

    RépondreSupprimer
  5. Ton enthousiasme est communicatif! Ce livre m'a tout l'air d'être une bouffée d'oxygène...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. et indispensable en cas de surcharge de lectures plombantes !

      Supprimer
  6. Moi j'avais adoré "Ensemble c'est tout", que je n'ai jamais trouvé mièvre.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je suis d'accord et tu parles à une convaincue sur la prose d'Anna Gavalda (exceptés Je l'aimais et L'échappée belle, les deux livres d'elle que je n'ai pas appréciés)

      Supprimer
  7. Il est noté. J'ai vu la critique de Keisha et c'est tentant.

    RépondreSupprimer
  8. Je ne connais pas du tout. Il faudrait que je commence par le tout début. Je l'ai noté dans ma LAL.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu feras une bouchée de pain de ces deux roman.

      Supprimer
  9. Bon et bien je ne connais pas du tout !!! Je note, je note......

    RépondreSupprimer
  10. Toujours un peu peur des romans basés sur les bons sentiments, ça donne souvent des livres "cucul la praline", mais tu nous dis qu'il n'est pas mièvre, et j'ai adoré "Ensemble c'est tout" ...alors pourquoi pas !!?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Là ce n'est pas le cas. Mais te connaissant, je ne sais as si tu aimeras quand même !

      Supprimer
  11. Un roman à la Anna Gavalda ? Pourquoi pas.

    RépondreSupprimer
  12. Je passe mon tour sur ce coup là j'ai bien trop à lire et en plus je n'ai pas lu le premier ! :D
    bises :D

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il n'y a pas besoin de lire le premier pour comprendre le second. L'auteur fait référence à quelques séquences du premier mais on comprend tout sans !bises

      Supprimer
  13. J'avais aimé "Ensemble c'est tout " alors pourquoi pas? Est ce qu'il faut lire le premier avant celui là? j'aime bien varier les auteurs

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est dans la même veine et c'est aussi intelligemment fait. Tu peux lire Le bonheur sans avoir lu La vie ! Tu as raison: que vive la pluralité des conteurs !

      Supprimer
  14. Je viens de publier mon billet. C'est un roman qui se lit très agréablement, sans aucun temps mort et c'est exactement ce dont j'avais besoin en ce moment. Merci pour le lien!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tout pareil que toi : c'est un livre important pour moi, il tombe vraiment à point nommé et m'a reboostée. Bises et à très vite.

      Supprimer
  15. Après la vague de billets enthousiastes, une seconde vague un peu différente arrive. ;)

    RépondreSupprimer
  16. je suis surprise, je croyais t'avoir laissé un précédent comm !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Écoute, j'ai regardé dans l'historique : pas de spam, pas de com modéré ... nada ! Je ne sais pas ce qui s'est passé.

      Supprimer
  17. J'avais déjà noté le premier, que je n'ai toujours pas lu, mais qui me tente toujours beaucoup.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Les deux tomes son différents : l'intérêt de lire le premier avant le second réside dans l'évolution des personnages. C'est tout. On peut découvrir le second sans avoir lu le premier.

      Supprimer
  18. je suis très tentée, et puisque je viens de lire sur ton précédent com qu'on pouvait le lire sans avoir lu le premier, je note le titre pour une prochaine virée en librairie!!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est un roman vraiment sympa : tu peux aussi voir avec la médiathèque de ton quartier ou de ton village si elle peut se le procurer . c'est un ouvrage qui plaira à un public large !

      Supprimer
  19. ouvrage commandé, merci de me l'avoir fait découvrir!!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pour le coup, j'ai la pression, j'espère que tu vas aimer (je croise très fort les doigts)

      Supprimer
  20. Je viens de terminer ce récit et je ne suis pas aussi enthousiaste que toi. Je ne peux pas dire que je n'ai pas aimé, mais je dirais que ce livre ne m'a rien apporté. Je trouve que les personnages manquent de consistance, que les rebondissements sont un peu trop nombreux. On hésite, on y va, on y va pas...
    Une lecture qui ne marquera pas mon esprit...
    Bon dimanche.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. je l'ai bien aimé et cette lecture m'a offert un moment sympa.

      Supprimer
  21. Salut ami(e)s du net, je viens à peine de découvrir ce magnifique livre qu'est Le Bonheur Commence Maintenant. Je pense que je n'ai jamais lu de livre de plus de 600 pages aussi vite de toute ma vie aha J'ai beaucoup aimé, que du bonheur cette lecture ... Mais je suis un peu déçu de la fin du livre, je ne sais pas si je suis la seule ? et savez-vous si l'auteur compte écrire une suite ou si il en existe une ? Hâte d'attaquer le prochaine livre de Thomas Raphael! Bon week-end.

    RépondreSupprimer