Le dévouement du suspect X - Keigo Higashino ****

Je dois cette lecture super sympa à Dame Shelbylee qui lors de son premier anniversaire de blog, avait proposé un concours pour gagner un exemplaire de Le dévouement du suspect X. Je suis chanceuse sur les concours de blogs (Shel, Miss Léo, Piplo, Mina, Leiloona et Clara pourront vous le confirmer : à ce propos, Dame Clara a changé d'url de blog), j'ai bien fait de participer ! C'était il y a plus d'un an et j'ai lu ce livre l'été dernier (il fait hélas partie des quinze romans qui attendent patiemment leur tour de chronique). Alors j'adresse à toi, Shel, tous mes hommages de mathématicienne (et cela tombe car un des héros est un petit génie de cette discipline) et je confirme l'adage « mieux vaut tard que jamais » !
Yasuko Hanaoka occupe avec sa fillette un petit appartement proche des quartiers d'Edogawa et de Nihonbashi, à deux encablures de son boulot d’hôtesse de caisse d'un traiteur japonais. Elle entretient des relations conflictuelles avec son ex toujours sans un sou, qui se rappelle à son bon souvenir quand son porte-monnaie s'allège dangereusement. Heureusement elle peut compter sur son voisin, Ishigami, amoureux éperdu et platonique de la donzelle, pour se débarrasser de ce malotru quand le besoin s'en fait sentir. Et justement, la nuitée qui s'annonce promet quelques menu(e)s mouvements/décisions.

Enfin, un roman policier digne de ce nom : intelligent, pas trop violent ni morbide, d'une finesse et d'une logique implacable ! Que celui ou celle qui ne s'est fait pas berner par la fin, lève le doigt pour que je loue sa sagacité. Parce qu'il faut bien le reconnaître, j'ai plongé la tête la première dans l'intrigue au point d'en oublier mon sens critique et j'ai adoré cette situation humiliante. Oui, les fameux « alibi » et « empreintes » dévoilées rapidement ont titillé mon esprit contrariant (mais néanmoins scientifique) pendant toute l'histoire car le déroulement du récit ne correspondait en aucun cas au modus operandi d'un intellect foncièrement génial. Mais c'était sans compter le bluff du sieur Higashino qui berne son lectorat comme il veut (même, mon A. n'y a vu que du feu : c'est vous dire la prouesse littéraire). 

Keigo Higashino sait placer une intrigue et une ambiance feutrée, décrire les rituels de ses contemporains. Avec délicatesse, il avance ses pions au lieu donné, avec une cadence savamment orchestrée. Développant la dualité entre ses deux héros (le physicien Yukawa et le sous-employé Ishigami), il insère l'élément féminin (Yasuko Hanaoka) comme neutron d'un trio en pleine surchauffe électronique et fusionnelle.
Le dévouement du suspect X peut se résumer alors à une partie d'échecs entre deux surdoués scientifiques toujours en rivalité, vingt ans après leurs études. Personne n'est dupe de l'autre : qui de Yukawa ou d'Ishigami l'emportera ? Seule, la lecture de Le dévouement du suspect X vous apportera la réponse !  Restent la dernière scène marquante d'un cri d'effroi et ce questionnement logique « Est-il plus difficile de chercher la solution d’un problème que de vérifier sa solution ?»  qui terminent cette excellente histoire que je vous conseille.

Traduction de Sophie Refle
Éditions Babel Noir

A vos nombres 2014avis : ShelbyleeHeide, Miss Leo, Adalana (qui a réussi à motiver tout le monde à découvrir cet auteur), Kathel, Evalire,

A tous prixet un de plus pour le challenge d'Asphodèle (prix Naoki 2005) et de Piplo (le fameux X)

également approuvé par mon A. et mon Joli-Papa  
Mon exemplaire voyage, of course ! 

40 commentaires:

  1. Oh c''est gentil de signaler que mon URL de blog a changé !Oui, tu es une chanceuse aux jeux !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. aux jeux de blogs, je précise parce que pour le rete, c'est la cata. Même mes enfants ne veulent pas jouer avec moi à la belote (en tant que partenaires de jeu) car elles trouvent que j'ai trop la poisse !

      Supprimer
  2. Sympa pour clara, oui, car certains n'ont pas encore capté! ^_^
    Bon, l'auteur est noté, mais rien trouvé encore!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. c'est moi qui eus une petite frayeur au retour de vacances de ne plus rien recevoir de Dame Clara. J'ai cherché et compris (bon, cela dit, Blogger a bien transmis l'info)

      Supprimer
  3. J'avais beaucoup aimé son roman autour d'une tasse de café. Celui-ci me tente. Tu dis qu'il voyage ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. oui, envoie-moi un courriel à l'adresse jemelivre[at]gmail.com (remplace le [at] par @). Il faudra que tu y glisses ton adresse postale. je te l'envoie dès aujourd'hui dès réception de ton adresse.

      Supprimer
  4. C'est pour ça que je ne recevais plus de nouvelles de Clara !!!
    Phil, je suis partante pour lire ce livre, mais passe d'autres lecteurs avant moi, j'ai quelques attentes sous le coude.
    Merci
    Poutous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. j'essaierai de ne pas t'oublier ! bisous

      Supprimer
  5. Je suis bien contente que tu aies été surprise par la fin ! J'en garde toujours un souvenir très fort à la fois de la solution et ainsi que des dernières pages.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. on est raccord, totalement ! bisous et merci encore

      Supprimer
  6. cette critique a tout ce qu'il faut pour m’appâter. J'avais déjà aimé la Maison où je suis mort autrefois même si l'écriture d'Higashino m'avait un peu déconcertée au début. Il est donc grand temps de continuer à découvrir cet auteur. Merci en tout cas.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. merci aussi à toi d'avoir glissé un autre titre ! bisous

      Supprimer
  7. Un policier intelligent mais ni violent ni morbide? Bien sûr que je le note. C'est ainsi que je les aime!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. bon, il y a un peu des morts mais à part deux ou trois pages, rien de scabreux. bises

      Supprimer
  8. Béa Une Comète3 mai 2014 à 13:41

    Ça me dit bien, à l'occasion. Bisous ma Phili (j-1...)!

    RépondreSupprimer
  9. Je suis également tentée d'autant plus je m'intéresse beaucoup au japon j'ai choisi de suivre quelques cours pour découvrir l'histoire de ce pays tellement différent mais je ne me suis pas encore lancée dans la littérature japonaise je veux bien être du voyage

    RépondreSupprimer
  10. Ça me dit bien à l'occasion :) bisous :))

    RépondreSupprimer
  11. Rien à voir avec ton billet mais si une LC sur Corniche Kennedy te tente pour le 1er juin, je serai ravie de t'accompagner.

    RépondreSupprimer
  12. C'est noté, ton billet a a su trouver les mots....
    Tu sais y faire un, mais je trouve l'idée de départ assez géniale

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. oui et elle reste juste au bout très bonne !

      Supprimer
  13. Serais-tu celle que me retenterait avec de la littérature japonaise, à laquelle en général, soit je ne comprends rien soit je m'étire d'ennui en me culpabilisant vu que tout le monde dit que c'est génial ?.... Comme c'est un polar, je le note pour mettre à mal mon esprit critique et ma totale incompétence en logique mathématicienne (déjà dans ta note, je ne comprends pas tous les mots !)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. il est bien écrit, pas d'arabesques littéraires de ce côté-là

      Supprimer
  14. oui, non, je me tâte encore.....

    RépondreSupprimer
  15. Tu es très enthousiaste mais comme Violette, je me tâte ;-)

    RépondreSupprimer
  16. Un autre livre à noter. J'aime cette ambiance japonaise.
    Bisous.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. oui, la première de couverture est un peu énigmatique mais justifiée.

      Supprimer
  17. Un roman policier intelligent et fin ? Noté !

    RépondreSupprimer
  18. J'aime bien cet auteur aussi ! http://lettresexpres.wordpress.com/2012/09/21/keigo-higashino-le-devouement-du-suspect-x/
    (et je redécouvre ce billet que je croyais sur mon ancien blog)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. merci, Kathel, pour ce lien : j'avoue que lorsque des liens ne fonctionnent pas, je précise juste que le blogueur (ou la blogueuse) a écrit un billet dessus. Je ne pratique pas un recherche approfondie.

      Supprimer
  19. Oui, tu es chanceuse, je confirme!! Un joli billet... qui en plus te donne un billet pour mon challenge, car ce X est inévitable en langage mathématiques!!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est fait : tu as raison mais je n'ai pas déterminé la catégorie ! Bisous

      Supprimer
  20. Bonjour Philisine, qu'est ce que j'ai aimé ce roman!. Le suivant Un café maison est très bien aussi avec le physicien et le sous-employé. Bonne après-midi.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. je pense que je le lirai aussi car j'ai bien apprécié la plume de cet auteur. bisous

      Supprimer