Jeunesse : La fugue de Junior Lapin - Elisabeth Delaigle


Fichier reçu en pdf en avril, j'ai mis sept mois à me décider à le lire. Ce n'est point la faute de l'histoire qui est toute jolie, mais plutôt à mon incapacité à lire sur écran (cela me rappelle trop le boulot, je fais une fixette là-dessus et j'en ai bien conscience). Élisabeth Delaigle, très indulgente, a accepté ce retard hors-normes : je sais maintenant mon blocage « lettronique » (néologisme personnel qui veut bien dire ce qu'il doit signifier) et refuse, depuis, tout SP non papier (par honnêteté intellectuelle). Pourtant, la lecture de Les contes de la lune ne m'avait pas posé de problème mais mon cerveau était sûrement plus disponible à l'époque qu'actuellement. (je vieillis mal, comme le suggère mon cher et tendre A.)

Affichage de image005.jpg en cours...
Junior Lapin est l'aîné de sa fratrie. Différent physiquement de ses six frères et sœurs (il est tout blanc, les autres grisonnants), il est chargé de surveiller le terrier pendant l'escapade familiale auprès d'une grand-mère souffrante. Bon, ce n'est pas tout, mais notre jeune héros a envie d'un autre univers ( la clairière est bien jolie, mais la ville demeure si tentante ) et rien ne vaut les nouvelles expériences. Alors Junior Lapin fugue et les découvertes vont s'accumuler, tout comme les revers : la vie, quoi !

Ce lapinou ne manque pas de punch : à chaque déconvenue, il reprend du poil de la bête, a une chance inouïe de rencontrer des gens en confiance immédiate vis-à-vis de ses compétences, apprend le métier de boulanger, de plongeur, de maraîcher, de lapin de Pâques (!), de jardinier, de serveur en station-service : il tente, se ramasse (parfois, ramasse) mais rarement se désole. Il apprend vite lors de cette fugue, le sens de la vie : celui de prendre son envol à temps, sans forcer les événements, de se tromper et d'admettre ses erreurs, de rebondir aussi (normal, me direz-vous pour cette espèce animale ). Bref, Junior Lapin ne fait pas partie des héros lisses : il ne collectionne pas les qualités, il est souvent naïf et d'une trop grande générosité. Il me semble bien chanceux aussi !

La fugue de Junior Lapin comporte neuf parties, représentant les escales de ce périple, séparées à chaque fois par un dessin à colorier (on n'oublie pas que Junior Lapin est albâtre) ce qui rend l'ouvrage totalement unique et l'enfant acteur de sa lecture. Un moment sympathique à partager avec son enfant. Au vu de la longueur des phrases, je le conseille aux jeunes lecteurs de six ans et plus. 

Illustrations de Christiane Moreau
Éditions Edilivre 

et j'adresse un grand merci à Elisabeth Delaigle pour sa patience !

de l'auteure : Les contes de la lune

10 commentaires:

  1. C'est vrai, j'ai un bon souvenir de ce livre.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, tu l'as bien aimé et tu en parles très bien.

      Supprimer
  2. Je suis dans le même cas que toi. Je l'ai donc imprimé et commencé.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je n'ai pas pris le temps de l'imprimer mais peut-être que ma lecture aurait été avantagée et l'auteure aurait moins attendu. Bisous

      Supprimer
  3. J'avais refusé les contes de la lune pour cette raison, à mon grand désespoir car je suis certaine que ça m'aurait plu mais je lis de plus en plus difficilement sur écran (je vieillis encore plus que toi mais j'espère pas trop mal :D) donc...regrets ! Cette histoire de lapin et l'interactivité de ce livre ont l'air très chouettes !
    Bises ma Phili ! :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui c'est une chouette histoire et non, tu restes indubitablement jeune ! Bisous

      Supprimer
  4. Tu me fais penser que je ne l'ai pas encore lu, et pour la même raison que toi !
    Bonne semaine.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. on vieillit, y'a pas à dire et on vieillira ensemble (enfin, je veux dire, dans le même sens). Bisous

      Supprimer
  5. On a passé un très bon moment avec ce livre original à colorier!! Mais je l'avais imprimé pour le lire avec mes enfants et leur laisser mettre la main à la pâte pour les illustrations!

    RépondreSupprimer