Etrange suicide dans une Fiat rouge à faible kilométrage - L.C.Tyler ***

Ethelred est un écrivain éparpillé : auteur de polars sous la plume de Peter Fielding, il devient Amanda Collins pour composer des harlequins et s'embarque dans les romans historiques du XIVème siècle anglais en tant que J.R Elliott. Si sa vie professionnelle le fait jongler perpétuellement entre ces trois domaines littéraires, son univers personnel reste bien terne. Abandonné par son amour de toujours, l'incandescente Geraldine, il est surveillé de très près par son éditrice, aussi foldingue que bienveillante, l'inénarrable Elsie. Et justement, la fameuse Geraldine fait encore parler d'elle, puisqu'elle a mystérieusement disparu, et tous les indices concordent à jeter l’opprobre sur ce pauvre Ethelred qui n'a décidément rien demandé !
Étrange suicide dans une Fiat rouge à faible kilométrage par L. C. Tyler, Julie Sibony
image captée sur le site Libfly.com


Avec un titre pareil, cet étrange policier avait tout pour me plaire. Et ça tombe, je l'ai bien aimé !
  
C'est une enquête menée tambour battant où tous les mots sont placés à la virgule près : je vous conseille  de ne rater aucune phrase, aucun événement, bref de ne pas zapper. Très vite, on constate que la disparue a laissé une ardoise suffisamment grosse pour s'attirer tous les ennuis/ennemis de la Terre. 

Il y a beaucoup d'intelligence dans cette conception-ci du roman policier : pas de scène gore, pas de violence gratuite, pas de violence tout court (ou du moins, très peu). Tout réside dans l'art subtil de la narration, l'analyse psychologique des personnages, l'ironie so british de L.C Tyler, les répliques qui font mouche, les réactions qui surprennent et s'oublient aussitôt. Les anecdotes qui semblent à dix mille lieues les unes des autres finissent inexorablement dans le même panier de crabes (parce qu'honnêtement, on peut deviner l'imbroglio mais le modus operandi me semble difficile à déceler).

Si Ethelred débute le roman et mène la première partie, il laisse très rapidement la place à Elsie, véritable boute-en-train, bien décidée à mener l'enquête jusqu'au bout, quitte à s'aventurer en France ! Elle possède une gouaille fabuleuse, n'est jamais vulgaire, envoie des scuds verbaux bien pesés. C'est la révélation d'Étrange suicide dans une Fiat rouge à faible kilométrage .

Alors pourquoi *** au lieu de **** ? En raison de deux incohérences importantes dans l'intrigue, peu  crédibles dans un roman policier :
1) l'amateurisme de la police locale (reconnaissance d'un cadavre à l'aide d'un seul témoin, l'amnésie d'une disparue malgré les vidéos de ses nombreux achats)
2) la divulgation de comptes suisses sans vérification préalable de l'identité de l'interlocuteur.

En résumé : un bon moment de lecture, sympa et intelligent.
Excellente traduction de Julie Sibony
Éditions Pocket/ Editions Sonatine

Un énorme merci à Miss Léo qui, en organisant un concours pour son bloganniv, m'a offert ce livre !

autres avis : Miss Léo, Liliba, Alex, Cathulu,

et un de plus pour les challenges de Daniel, de Philippe (contrainte mortelle), de Piplo
Premier roman 2015A vos nombres 2014challenge Lire sous la contrainte   

45 commentaires:

  1. La couverture ne m'aurais pas attirée, trop chargée .. je retiens tout de même, vu ce que tu en dis.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. c'est un chouette roman. Pour parfaire ma notation, ce serait plutôt 3,5/5 ! Mais je n'ai pas de demi-étoile. Bisous

      Supprimer
  2. Le titre m'attirait depuis longtemps (et c'est en poche!)

    RépondreSupprimer
  3. Je l'avais déjà repéré puis une copine l'avait lu et m'avait dit 'bof' ... Mais tu es plus enthousiaste !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. il a des défauts (que j'ai signalés) mais pour un premier roman, c'est vraiment très bien. D'où la notation étoilée. Bisous, ma belle.

      Supprimer
  4. Voilà qui m'a l'air bien barré, pourquoi pas !!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. c'est un policier différent même s'il possède quelques menus défauts. Bisous

      Supprimer
  5. Noté ! oui le poche est irrésistible.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. je suis contente de l'avoir lu et de l'avoir reçu en cadeau. Bises

      Supprimer
  6. Drôle de titre pour un étrange policier.
    Je trouve d'ailleurs qu'il y a de plus en plus de titres à rallonge. Une manie peut-être...
    Merci pour ta participation à mon challenge et bon weekend.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. le titre à rallonge ne me gêne jamais parce que j'y trouve souvent beaucoup d'ingéniosité. J'adore particulièrement ce titre-ci surtout avec cette précision du faible kilométrage.

      Supprimer
  7. Sympa et intelligent, mais ça reste un polar donc je freine des 4 fers. Et puis cette mode des titres alambiqués, ça me fatigue (je serais pas un peu ronchon moi ce matin ? )

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. ah, nos avis divergent sur les titres à rallonge : pas grave !

      Supprimer
  8. Je me souviens très bien de la sortie de ce livre, il me tentait et depuis , ben je ne l'ai pas encore lu ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il est sympa, pas prise de tête et avec un beau personnage féminin.

      Supprimer
  9. Bonsoir Philisine, j'ai lu ce roman il y a plus de deux ans, je n'ai pas écrit de billet dessus n'ayant pas grand-chose à en dire. Je n'ai pas "accroché" du tout à l'histoire, désolé. Et pourtant, j'aime le titre. Bonne soirée.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai bien aimé parce que les dialogues m'ont bousculée. J'ai eu l'impression d'entrer en quatrième dimension.

      Supprimer
  10. Le titre me plait...tu es prof d'anglais alors ?? :D :D :D

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. c'est ça, avec un superbe accent en plus ! Bisous (non, pour la traduction, je considère que si le texte français est littéraire, alors j'imagine que la traduction y est pour quelque chose, non ?)

      Supprimer
    2. C'est pas grave Phili...je te parle encore malgré le fait que tu sois prof...:D :D :D ...haaaa quand on va à Londres, j'aurais bien besoin d'avoir un prof dans mes valises...

      Supprimer
    3. et si je t'annonçais ma discipline de prédilection (quoique je reste persuadée que tu la connais déjà), tu hurlerais au scandale et à l'infâmie !!!!!

      Supprimer
  11. Il est sur ma liste, mais toujours inconnu à la bibliothèque

    RépondreSupprimer
  12. Je suis très tentée depuis longtemps par ce livre, même si tous vous avez de petits bémols à apporter. J'aime toujours quand il y a les livres dans le livre....

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. et là, c'est assez intelligent, je dois dire. On voit le héros se défaire avec le temps, c'est assez irrésistible.

      Supprimer
  13. Et ben ma foi il se laisserait lire ce livre-là.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. exactement : il nous fait passer un bon moment. Bises

      Supprimer
  14. rien que pour le titre, il me tente bien aussi!

    RépondreSupprimer
  15. Je ne vois pas le mot "monde" dans le cosmos mais si tu n'as rien d'autre, pourquoi pas?
    J'attends ton mail pour le concours...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, tu as raison pour tout. Je bloque sur la première question. Bises

      Supprimer
  16. Le genre de roman qui pourrait me plaire. Je note, je note

    RépondreSupprimer
  17. Bonjour! Je viens de relayer cette participation au défi; merci! J'ai déjà entendu parler de ce roman, qui a un titre mémorable; à essayer, puisque ça a l'air sympa!

    RépondreSupprimer
  18. J'adore les incohérences que tu relèves. Des fois certaines choses me surprennent et des fois je suis tellement prise dans le roman qu'on pourrait me faire gober n'importe quoi!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je suis attentive à des détails et parfois je zappe de grosses absurdités : bisous !

      Supprimer
  19. Rien que le titre me faisait envie, alors après avoir lu ta critique, je n'hésite plus, je note !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je veux bien !!! Merci. :-) Je t'envoie mon adresse par mail.

      Supprimer
  20. Il faudrait que je rompe avec ce préjugé qu'aucun polar ne peut me convaincre...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. tu n'es pas polars toi non plus ? Comme Géronimo !!!! Il va falloir que je sorte les arguments : bon, ils ne seront guère physiques !!!! (je fatigue, mes réponses deviennent du grand n'importe quoi ! Amis visiteurs, d'avance pardon !)

      Supprimer