Une larme de rhum dans le thé - Yolaine von Barczy ***

Une larme de rhum dans le thé représente un recueil de douze nouvelles dont certaines possèdent comme dénominateur commun, une personne âgée qui règle ses comptes avec la destinée. Il y a beaucoup d'inventivité, de poésie et de fantaisie dans les histoires que nous narre Yolaine von Barczy. Certaines m'ont touchée et éblouie. Yolaine von Barczy arrive à placer parfois en deux pages une intrigue, à l'aboutir et à m'émouvoir. Cette concision, difficile à réaliser, montre une maîtrise certaine dans l'exercice des nouvelles, au titre souvent évocateur et parfaitement choisi.
Une larme de rhum dans le thé par Yolaine Von Barczy
image issue du site Libfly.com

Mes préférées :
Star system : un héritage étoilé que transmet une mère à ses enfants plutôt sensibles aux deniers restants.
Faire face : le rituel de la messe revisité
Motivation : une somptueuse candidature d'embauche
Une jeune fille de bonne famille : la vengeance est un plat qui se mange froid et à toute heure (de la vie).
Sur la voie publique : le top de cette sélection, même si le principe est éculé, il est tellement réussi ici que l'auteure est pardonnée, voire gratifiée !
Un petit tablier blanc comme souvenir d'une promesse d'amour inassouvie, une page qui se tourne, un chagrin pour un meilleur/nouveau départ. Très beau.

Toutes parlent d'amour déçu, de détermination féminine, d'insoumission, de volonté : il y a une belle énergie dans ce recueil. La prose de l'auteure, directe et incisive, ne laisse pas le doute planer : elle tranche sur le vif, ne s'encombre pas de détails insignifiants. J'aurais aimé un peu plus de variété dans les récits : la surprise générée par La Reine rappelle trop celle de Sur la voie publique, Comme une valse d'adieu prolonge d'une certaine façon Un petit tablier blanc et Une jeune fille de bonne famille, par exemple.

Soixante pages agréables sur le quatrième âge/tempérament féminin en rébellion, et franchement, cela fait du bien !

Éditions Baudelaire

LV de Jostein : mille mercis pour ce prêt !

Rentrée littéraire 2014

avis : Jostein, Zazy,

14 commentaires:

  1. intéressant, mais j'ai une question quand commence le quatrième âge .Je dois l'approcher mais si c'est celui de la rébellion féminine je me sens prête.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je le situe vers les quatre-vingts ans. Bisous

      Supprimer
  2. Déjà le titre retient, après tout c'est une idée de remède comme une autre .. et si c'est le quatrième âge féministe en rebellion, je m'empresse de noter.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le titre est très beau parce qu'il comporte le mot larme qui a plusieurs sens ! Bises

      Supprimer
  3. Bientôt il y aura des ex soixantehuitards dans les maisons de retraite, ça risque de déménager (du moins avec ceux qui ne sont pas "embourgeoisés"^^) ! Et des féministes, il y en a déjà... Celles du 4ème âge ne sont pas toutes comme ça mais j'ai remarqué chez ma mère une "transformation" depuis qu'elle est dans cette tranche d'âge, elle ré-arrange ses souvenirs et se fait pasionaria alors qu'elle a été une femme au foyer très soumise. C'est drôle parfois ! ;) (et pas facile tous les jours !!! :) )

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. j'aime ta fin "pas facile tous les jours" : j'imagine très bien la situation. Bisous

      Supprimer
  4. Repéré chez Jostein, tu me donnes encore plus envie de découvrir ce titre.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. il est vraiment sympa et il y a des nouvelles très réussies.

      Supprimer
  5. Comme je l'ai dit chez Zazy (je crois), je ne suis pas très nouvelles, mais particulièrement attachée aux vieilles dames, mais on sent que ton sentiment est inégal quand même !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. oui, parce que certaines nouvelles sont moins réussies que d'autres, qui , elles, m'ont scotchée. Bisous

      Supprimer
  6. Je suis assez friande de nouvelles et ce que tu dis de ce recueil me tente beaucoup.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il est sympa et il y a de petits bijoux en deux pages : et ça, ça m'éclate total !

      Supprimer