La Photo du mois # 4 : le flou et la vie

Le thème choisi pour le mois de mai 2015 fut décidé par Lyonelk.

J'ai profité de vacances printanières pour rendre visite à ma famille et celle de mon A. Je dois cette photo à mes parents qui m'ont parlé de La Maison dans la Loire, une œuvre de Jean-Luc Courcoult, fondateur de la compagnie de théâtre de rue Royal de Luxe. Cette attraction fait partie du parcours Estuaire 2012. Un panneau à proximité renseigne sur la vision de son créateur.

« C'est une maison, dont les fondations capturées par la vase penchent légèrement, volets fermés, comme une épave inhabitée. Elle semble aussi solitaire que nous le sommes de temps en temps dans la nature. Image réaliste et poétique, concrète, secrète, silencieuse, cette maison endormie sur la Loire, pourrait être un tableau, une peinture en trois dimensions déposée dans le temps. Immobile (...) c'est ça que j'appelle le réalisme imaginaire. « Réalisme » parce qu'il s'agit d'une réalité concrète, tangible, palpable, absolue. Et « imaginaire », parce que le but est d'introduire le rêve dans la vie des gens. » (Jean-Luc Courcoult).


J'ai considéré que c'était une très jolie illustration de la citation  de Jean Baudrillard, sociologue et philosophe français (1929-2007) que nous a rappelée Lyonelk lors de la constitution du pavé numérique regroupant les liens vers nos blogs :

« Dès son invention, la photographie est associée à la netteté absolue qui devient sa caractéristique fondamentale. Elle s’oppose en cela à la toile picturale qui, par son contact direct avec la main et le pinceau de l’artiste, ne peut aspirer à une précision aussi franche. À l’inverse, la définition de la photographie se fonde sur un présupposé de netteté parfaite. Son importance est telle que de nombreux critiques d’Art estiment que la photographie change radicalement les normes de la représentation du réel, instaurant comme principe de base une exactitude irréprochable, à laquelle les œuvres seront comparées. Il s’agissait donc, dès les débuts de la photographie, de définir la technique photographique comme un nouveau standard de la “véritable” exactitude». Mais « Il y a cependant une sorte de philosophie derrière cette “tendance”. Derrière le “flou”, il y a l’intuition d’une mise au point impossible sur le réel, l’impossibilité de rendre compte du monde dans sa fluidité, son éphémérité, son inexactitude et donc d’en être témoin et d’en porter témoignage. C’est le parti pris d’en saisir le mouvement, le mode d’apparition, dans une sorte d’anamorphose et d’improvisation. » (Jean Baudrillard)

J'aime cette photo pour sa symbolique, pour son côté collaboratif (je préciserais même familial, me concernant), parce qu'elle inclut un fleuve cher à mon cœur, parce qu'elle représente l'immensité et le petit, parce qu'elle donne corps à la solitude et à la méditation, parce que mon appareil photo tout riquiqui (mais que je ne lâcherai pour rien au monde) me contente encore une fois (en créant un flou que je n'ai pas demandé mais que son zoom quasi inexistant produit forcément) : cette image en devient un mirage !

et chez les autres participants qui vivent et floutent :
A'icha, Agathe, Akaieric, Alban, Alexinparis, Amy, Arwen, Aude, Autour de Cia, Ava, BiGBuGS, Blogoth67, Blue Edel, Brindille, Calamonique, Canaghanette, Cara, Champagne, Chat bleu, Christophe, Claire's Blog, CécileP, Céline in Paris, Dame Skarlette, DelphineF, Dom-Aufildesvues, Dr. CaSo, El Padawan, Estelle, Eva INside-EXpat, Fanfan Raccoon, François le Niçois, Frédéric, Galéa, Gilsoub, Giselle 43, Guillaume, Homeos-tasie, Iris, Isaquarel, J'habite à Waterford, Josette, Josiane, Journal d'une Niçoise, Julia, KK-huète En Bretannie, Koalisa, Krn, La Fille de l'Air, Lau* des montagnes, Laulinea, Laurent Nicolas, Lavandine, Lavandine83, Lecturissime, Les bonheurs d'Anne & Alex, Les Filles du Web, Loulou, Luckasetmoi, Lyonelk, magda627, Mamysoren, Milla la galerie, Mimireliton, MissCarole, Morgane Byloos Photography, My Little Reflex, MyLittleRoad, Nanouk, Nicky, Noz & 'Lo, Philisine Cave, Pilisi, Pixeline, princesse Emalia, Renepaulhenry, Rosa, Rythme Indigo, Salon de Thé, Sandrine, Sinuaisons, Tambour Major, Testinaute, Thalie, Tuxana, Utopique-Lily, Voyager en photo, Xoliv', Yvette la Chouette.

41 commentaires:

  1. Une touche de flou et une maison qui disparait sous l'eau...cette image est un peu angoissante, donc réussie à mes yeux!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. elle stagne : elle s'est enfoncée lors de son installation. Du coup, maintenant elle vit sa vie de maison dans l'eau.

      Supprimer
  2. Une très jolie vue sur cette maison, énigmatique là où elle est placée.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. oui, elle offre plein d'interprétations possibles, du mystère et de l'inaccessibilité.

      Supprimer
  3. belle illustration en effet
    bon week end
    rosa

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. merci, Rosa : nous avons visé l'eau ce mois-ci, toutes les deux !!!

      Supprimer
  4. elle est totalement dans/sur l'eau ?!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. elle a été remorquée lors de son déplacement puis elle s'est doucement enfoncée dans la vase comme prévu.

      Supprimer
  5. Oh c'est une belle histoire que cette photo...Les Royal Deluxe ont eu une grosse période de gloires avec des échasses dans mon souvenir, des troubadours géniaux dans les années 90 à Nantes (je ne sais pas s'ils existent toujours).
    On a le sentiment que sa maison est posée sur l'eau....tu sais ce sont des paysages qui me font penser au Grand Meaulnes....

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. elle a basculé sur le côté, je trouve cela à la fois surprenant et imprévisible. Oui, il y a l'univers d'Alain-Fournier dans cette image. Bisous

      Supprimer
  6. Très belle interpretation de la citation! Merci pour cette publication! ;)

    RépondreSupprimer
  7. J'aime beaucoup ce que dit Baudrillard, et cette photo, si étrange et poétique.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai apprécié de lire cette citation de Baudrillard (grâce à Lyonelk qui l'a rappelé afin d'expliquer son choix thématique). J'ai voulu accorder le droit de regard d'un autre artiste (un grand de la rue). C'est ma façon personnelle de justifier comment l'art répond à l'art. Bisous

      Supprimer
  8. C'est un thème qui semble vous avoir motivée. Elles sont belles vos photos.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. elles diffèrent mais j'aime beaucoup leur rendu.

      Supprimer
  9. Cette maison me fascine depuis longtemps et ta photo rend encore plus cet impression de solitude désolée qui la caractérise (enfin, pour moi).

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. j'en ai pris des photos d'elle pour choisir l'angle qui me convenait le mieux.

      Supprimer
  10. Floue et debout penchée dans la boue du fleuve. Beau mirage

    RépondreSupprimer
  11. C'est étonnant en effet, on dirait vraiment qu'elle flotte...jolie photo, cadre assez austère.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. le cadre aurait pu être nettement plus épuré. Je la voulais entourée d'arbres !

      Supprimer
  12. Belle interprétation du flou de la vie le long d'un fleuve qui n'est pas toujours tranquille.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. exact même si la Loire a toujours fait ce qu'elle voulait !

      Supprimer
  13. J'ai déjà vu une photo de cette maison, chez un des participants à la photo du mois, il y a bien longtemps ! C'est très beau, j'aimerais la voir en vrai.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh mince, je pensais être la première à avoir eu l'idée. D'un autre côté, je ne suis pas surprise qu'une autre personne ait succombé avant moi : l'effet de cette maison est fantastique.

      Supprimer
  14. c'est super, on a les pieds dans l'eau directement ( euh ptête pas que les pieds d'ailleurs)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. c'est cela : une maison rafraîchissante ! Bises

      Supprimer
  15. La photo et le texte sont une réussite. Merci.

    RépondreSupprimer
  16. Comme une illusion flottante... Bien sûr la raison pour laquelle elle apparaît reste floue jusqu'à ce qu'on apprenne sa raison d'être!
    Royal Deluxe a visité l'Irlande l'année dernière mais je n'ai hélas pas pu aller voir les Géants...

    RépondreSupprimer
  17. Je connais bien la compagnie Royal de Luxe, leurs spectacles de rue sont vraiment superbes! Je ne connaissais pas cette petite maison :)

    RépondreSupprimer
  18. Toujours debout ! Malgré le flou des tempêtes et du temps ! J'ai apprécié le texte qui se marie avec ta photo réussie

    RépondreSupprimer
  19. Debout malgré les vicissitudes et le flou de la vie ! J'ai apprécié le texte qui s'harmonise avec ta photo. Une réussite

    RépondreSupprimer