Le trottoir au soleil - Philippe Delerm ***

Rares sont les livres au cours desquels je pense à une personne au moment de ma lecture. Je dois dire que Le trottoir au soleil fait partie de ces exceptions et la personne en pensée, Bonheur du Jour dont le blog offre un concentré de moments précieux (avec publication tous les deux jours). 
Philippe Delerm profite de scénettes marquant l'instant présent, le fameux carpe diem latin, avec parfois un soupçon de nostalgie. Dans la même veine que La Première Gorgée de bière et autres plaisirs minuscules, Le trottoir au soleil se déguste sans modération mais sans ardeur non plus. Quelques perles savoureuses, une écriture pointilleuse et précise, une profonde sagesse sur l'existence se dégagent de ce recueil : 21 mars, le printemps (à l'aube de la vieillesse), On n'est pas invité ! (loin de nous, les carcans maritaux), la figue mûre à déguster, une envie d'Italie, la fêlure et l'empathie de Je fais la vaisselle, le salut comme vecteur de liaison dans Passez une bonne après-midi, la rencontre avec une lectrice de Je suis dans la foule serpentine, la transmission et la Deuxième vie qu'offre le troc, la mère telle La passagère, un baba comme modèle infantile, un peu de je et beaucoup de on (avec hommage appuyé dans la dernier récit), le fameux trottoir au soleil etc.

Philippe Delerm est un esthète du style (chaque mot soupesé, chaque phrase travaillée), pour la pureté de la langue, sa musicalité aussi, pour la précision de la scène enfin. De ses contemporains, peu de hargne, juste quelques vains constats, une réalité décortiquée au scalpel. Une écriture fine, celle des détails et des menus gestes, celle du quotidien aux anecdotes réjouissantes, une respiration (qui parfois manque d'émotion).

page 117
« Il est cependant un domaine où le plaisir de l'autre compte davantage que le sien. Ce plaisir-là restera toujours un mystère. C'est pour cela qu'on fait l'amour. » 

page 104
« Aller au nord, c'est tailler à l'infini la route d'une intime vérité. On est toujours au bord, juste à côté, le long des courbes des canaux, des joncs à peine blonds séparent du ciel gris... on marche à l'infini, on se sait attendu. On est au cœur de soi

Editions Gallimard

Ce billet fait l'objet d'une lecture commune avec Fersenette

avis : Clara, Natiora, Jérôme 

et un de plus pour le challenge de Sharon

55 commentaires:

  1. Une chronique juste et précise Philisine! il faudrait peut-être qu'il se renouvelle un peu Delerm, non?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Son écriture est adaptable aux récits courts : j'aimerais le lire sur des nouvelles, je suis sûre qu'il serait très bon sur ce type d'exercice. J'aime ce qu'il inscrit dans la littérature contemporaine française. Je regrette juste que le tout descriptif l'emporte sur le ressenti.

      Supprimer
  2. Je n'avais pas apprécié la première gorgée de bière, donc.....
    L'impression que c'est encore et toujours la même chose

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il reste dans le même type de travail en écriture mais le fait très bien. Les anecdotes qu'il suggère me paraissent criantes de vérité : sa prose reste profondément analytique.

      Supprimer
    2. Il faudrait peut-être que je réessaie

      Supprimer
    3. Je peux t'envoyer Le trottoir si tu le veux, ce sera avce plaisir.

      Supprimer
  3. J'adore cet auteur ! Sa façon de décrire une situation, d'observer les gens et son humour...Un grand monsieur pour moi!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je te rejoins sur le grand monsieur : il marque la littérature contemporaine française, c'est indéniable et, j'en suis certaine, deviendra un auteur classique du futur.

      Supprimer
  4. Il me fait bien envie, ce trottoir, rien que pour le soleil....

    RépondreSupprimer
  5. J'ai aimé sa première gorgée, quant à ce livre, je dis peut-être... entre deux livres, pour la légèreté.

    RépondreSupprimer
  6. Il faut que je le lise cet auteur, pas encore fait... Tu me donnes envie c'est clair :) Mais ça viendra, patience (je me dis ça à moi-même biens sûr ^^)
    Bises et bonne joruéne :D

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. La rencontre aura lieu un jour. On a tellement à lire.

      Supprimer
  7. J'ai aimé écouter La première gorgée de bière. Par contre, je trouve que le dernier est nettement moins bon.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je le vois passer pas mal de fois sur le blogo. J'avais acheté le trottoir pour le challenge de Sharon. J'aime bien de temps en temps une piqûre delermette !

      Supprimer
  8. J'avais beaucoup aimé ce recueil, la petite musqiue de Delerme a un coté apaisant je trouve, ça fait du bien de temps en temps.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. exact, je suis totally d'accord avec you !

      Supprimer
  9. j'avais bien aimé également la première gorgée de bière, et j'aime son style qu'il maîtrise à la perfection, il est vrai aussi qu'il serait intéressant de voir Delerm sur quelque chose de moins descriptif...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, ce serait intéressant qu'il se lance dans la fiction.

      Supprimer
  10. J'ai lu son dernier et je n'ai pas été convaincue. Je trouve cela un peu creux en fait...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah toi aussi ? Bon, je vais éviter le "vieux con" (titre trop long à écrire, j'abrège) alors !!!!

      Supprimer
  11. Je l'ai écouté en audio celui-là et j'avais trouvé la voix de Dussollier un peu trop monotone. Il faudrait que je lise la version papier.

    RépondreSupprimer
  12. J'avais apprécié "La première gorgée de bière ..." mais de la à lire celui-ci, peut-être pas puisqu'ils semblent assez similaires ...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. La narration reste la même, la thématique change avec l'âge du monsieur.

      Supprimer
  13. moi aussi je l'ai écouté en version audio, la voix d'André Dussolier est toujours aussi agréable et le format des petites nouvelles est idéal en voiture. c'est vrai que la recette est souvent la même, mais ça me convient très bien pour une écoute distraite.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. en audio en voiture, l'idée me paraît hyper judicieuse : écoute idéale en plein embouteillage.

      Supprimer
    2. la voix d'André Dussolier me semble un choix très judicieux ...

      Supprimer
  14. Bouh! la vilaine Fersenette !
    comment ai-je pu m'engager sur la date du 21 mai ? date d'examen !!
    j'attaque cette lecture dès ce soir.
    J'aime beaucoup comme tu nous parles de l'écriture de Delerm.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu es mignonne. Je suis responsable de la LC et ne t'ai pas relancée comme il se doit. Tort partagé donc. Prends ton temps, je suis contente de ton retour.

      Supprimer
  15. j'apprécie beaucoup Delerm je n'ai pas lu ce livre-ci je note :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je peux te l'envoyer si tu veux.

      Supprimer
    2. c'est gentil mais j'ai plein de livres voyageurs en retard :)

      Supprimer
    3. d'accord ! Bises et bonne journée.

      Supprimer
  16. Je n'avais pas aimé la première gorgée de bière alors je ne suis pas tentée par la deuxième surtout quand il y a tellement d'autres tentations en attente.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. oui, je comprends pour les tentations. Je ne sais plus quoi faire pour vider ma PAL (bon, à part lire !). J'ai 7 billets en retard à rédiger (du jamais vu)

      Supprimer
  17. Delerm est intéressant et ses livres des "perles" de bons mots souvent, d'historiettes... de "moments de vies", à déguster tranquillement

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. devant un feu de cheminée (avec un chocolat chaud) ou au soleil sur un transat (avec un petit cocktail) . Bon c'est pas tout, mais je commence à avoir faim !

      Supprimer
  18. C'est vrai, c'est assez beau mais parfois comment dire, ma nature qui aime s'entortiller les neurones en boucles diverses et variées, ne se satisfait pas de ce bonheur simple. Mais je sais que j'ai tort.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Non, e te rejoins dans ton analyse, c'est aussi pour cela que je souhaites le lire dans un autre format : je sens une face proustienne germée chez lui.

      Supprimer
  19. C'était mon premier Delerm et il y a des chances que ce soit le dernier. Je suis assez bonne cliente pourtant de ces livres axés sur le style plus que sur l'histoire, mais le sien ne m'a pas parlé, et notre sensibilité est différente.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. je viens de prendre le lien vers ton article. On a tous des sensibilités différentes et c'est ce qui fait la richesse des lecteurs. Bises

      Supprimer
  20. J'aime l'idée de profiter de l'instant, et j'aime le lire... mais je me rends compte que je connais très peu cet auteur (j'ai juste lu Le portique, il y a quelques années..) En même temps, ses reflexions sur la vie et son suc, sur le temps ne sont pas un peu redondantes d'un livre à l'autre?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Entre les deux lectures, se sont passés dix ans (j'ai eu le temps d'oublier !!!!), Bises

      Supprimer
  21. Il écrit très bien, c'est indéniable ! Je ne l'ai pas lu depuis trrèèèès longtemps, tu m'as donné envie !!! J'aime la citation de la page 104 : cela dit on peut ressentir ça en allant vers l'un des 4 points cardinaux !!! ;) Et avec beaucoup (trop) de retard un BON ANNIVERSAIRE (toujours charrette moi :( ) (bouh j'ai honte) ......................... Tu verras, c'est une belle décade qui t'attend, la suivante est plus flippante !!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci, Aspho, pour tes bons conseils, je vais le suivre à la lettre. Je t'embrasse.

      Supprimer
  22. Je suis très tentée par ce petit livre ! A déguster. Bisous

    RépondreSupprimer
  23. Lectrice assidue de "bonheur du jour", je suis bien tentée par celui-ci. Je trouve que la forme du blog est très bien adaptée à ce type d'écrit. On ne sait jamais ce qu'on va découvrir, il faut attendre !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il faut picorer ce que nous propose Bonheur.

      Supprimer
  24. J'aime beaucoup ce genre de texte où les petits bonheurs de la vie sont mis en valeur (d'ailleurs, pour les mêmes raisons, j'aime beaucoup le blog dont tu parles : Bonheur du jour) Des petites bouchées de bonheur, prise sur le vif, ça fait du bien et c'est aussi pour ça qu'on lit, bon dimanche Philisine Cave

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bon dimanche à toi, L'or : ce soir je prends le temps de lire ton texte !

      Supprimer
  25. ça y est, je me suis enfin décidée et ma rédaction est terminée :-)

    RépondreSupprimer