La Photo du Mois # 70 : CORPS

C'est à mon tour de choisir le thème du mois. J'ai mis du temps à trouver et puis j'ai entendu une chanson à la radio qui m'émeut à chaque fois qu'elle passe. Et j'ai voulu par l'intermédiaire de son titre plein de sens lui rendre hommage. Ainsi j'ai argumenté mon choix thématique CORPS auprès du photogroupe de la façon suivante :

"J'ai choisi ce thème d'abord pour rendre hommage à la très belle chanson de la chanteuse Yseult et aussi pour la multiplicité des définitions de ce mot ce qui offre du coup plein d'interprétations possibles."

Donc voici mon illustration choisie avec mes deux belettes (qui l'ont préférée à trois autres images), pour son côté métaphorique et artistique, pour son côté sympa et rigolo, parce qu'on y voit un grand corps central et d'autres corps plus lointains de visiteurs du parc, parce que derrière cette attitude pensive et recomposée par l'effet du reflet qui invite à la rêverie, on peut juste rappeler que tous les corps méritent le respect et l'attention :

Allons admirer les corps des autres participantes et participants :

L'anomalie - Hervé Le Tellier *****

L'anomalie d'Hervé Le Tellier, prix Goncourt 2020, est un roman exceptionnel !


Ce roman exceptionnel raconte un fait impossible : la co-existence de doubles humains, dont une entité a vécu quatre mois de plus que l'autre. Au travers d'un vol d'avion qui s'est répété une fois, Hervé Le Tellier explore le marasme politique, métaphysique, philosophique, psychique et psychologique que génère un tel phénomène. C'est prodigieusement traité par le suivi de différents personnages dont le quotidien va être bouleversé par ces duplications-intrusions, par le staff policier-militaire mis en place pour conserver la sûreté nationale. Le rythme est haletant, le contenu questionne constamment et est surtout très bien écrit et accessible à tout lecteur. L'anomalie annonce une théorie que je ne dévoilerai pas ici pour ménager le suspense, théorie qui se tient de façon extrêmement logique. 

Cet écrit est d'une grande richesse thématique,  sans être pompeuse et avec une belle culture : on sent les avis d'experts (notamment psy, en stratégie militaire, en journalisme...) que l'auteur a pris soin de consulter pour éviter toute porosité intellectuelle, pour éviter toute lacune qui rendrait le discours faillible.

J'ai absolument tout aimé dans cette œuvre magistrale : sa capacité d'anticipation, son immersion dans notre monde actuel avec des réactions présidentielles plausibles, fantasques et drôles, le questionnement métaphysique du vivre-ensemble et du vivre connaissant son futur, les différents styles narratifs (fantastique, polar, romance, un extrait un peu gore,  poétique, épistolaire, journalistique..) qui permettent de relancer l'intrigue, de donner plusieurs souffles au récit. Et puis il y a les petites histoires, celles d'humains qui émeuvent (la sublime Sophia, la fragile Avril, le touchant André,  l'irrésistible Victor, Joanna, David, Louis qui s'accomode bien des évènements). 

Hervé Le Tellier aborde avec L'anomalie differents thèmes de société (les médias, les abus, la désinformation, l'affirmation sexuelle et l'affirmation de soi, la construction d'un couple, ce qu'on est, ce qu'on veut). Il y a des moments drôlatiques (le show à l'américaine, l'interview de Victor, les descriptions des réactions des politiques) et d'autres plus sombres (la déferlante médiatique, les extrémismes, l'indicible). Bref L'anomalie est une œuvre magistrale qui mérite son succès public, son prix Goncourt.

Merci, Monsieur Le Tellier, d'offrir un moment littéraire aussi intelligent et aussi riche (tant dans le fond que dans la forme), aussi bien écrit et instruit, aussi fin, d'avoir construit un univers qui se tient avec une chute redoutable, efficace et logique (comme le reste) : grâce à vous, je me suis évadée, j'ai appris, j'ai réfléchi, j'ai été éblouie et bousculée. Bref j'ai adoré de chez adoré L'anomalie !

Éditions Gallimard

 autres avis : Keisha, Hélène, Nicole, Krol, Antigone, Agathe,

1,2,3

Un titre avec des chiffres... forcément cela me tente grave ! J'ai entendu une sonorité au niveau de refrain qui m'a accrochée (je lui trouve des ressemblances avec le hit J'aimerais tellement de Jena Lee et un autre hit ... avec les voix mais je ne retrouve plus le titre de la chanson) et puis il y a la voix d'Amel Bent (qui me touche toujours : elle a un vibrato tout doux, chaleureux mais qui va direct dans mon coeur). Son partenaire Hatik a une voix singulière et je trouve le duo très sympa à entendre. Comme souvent dans les paroles du rap, il y a des accroches poétiques qui ne me laissent jamais indifférente :
"J'ai pas besoin d'parler, j't'aime en silencieux",
 

"Rien à foutre, d'avoir un royaume si t'es pas ma reine."
 

"J't'aime en muet, t'es dans mes songes du matin au soir
 Tu t'accroches à des chimères, bébé tu vis dans un rêve (dans un rêve)
 C'est pas que j't'aime pas, c'est juste que tu n'veux pas le voir."
 

"J'te donnerai tout, t'es ma base
  Et peu importe ce qui s'passe

  Pour toi, j'pourrais prendre une balle, balle, balle
" .... normal puisqu'il l'aime en silencieux 


Fatiguée d'être la seule à dire "je t'aime",
J'me demande si un jour tu le diras!.
Oui, mon cœur est accroché à tes lèvres.
Dis-le moi
1, 2, 3

 
Regarde moi, tu me sens bouger les lèvres
Rassure-toi, ça ira même si j'ai cœur de pirate
Ça change rien si j'te dis que je t'aime
Donc, j'te l'dirai pas, non
1, 2, 3

 

Je le sens, je devine, je le vois mais j'l'entends pas
Tu me demandes de te suivre mais je n'sais pas où tu vas
Combien de temps à subir, à me dire que t'es comme ça
Tes réponses ne me conviennent pas.

 
J'vais finir par m'poser les mauvaises questions
Le silence est d'or, mais, ça ne te donne pas raison
Avant de l'entendre, dis-moi combien de saisons
Combien de saisons?
Mais, maintenant

 

Fatiguée d'être la seule à dire "je t'aime"
J'me demande si un jour tu le diras
Oui, mon cœur est accroché à tes lèvres
Dis-le moi
1, 2, 3

 
Regarde moi, tu me sens bouger les lèvres
Rassure-toi, ça ira même si j'ai cœur de pirate
Ça change rien si j'te dis que je t'aime
Donc, j'te l'dirai pas, non
1, 2, 3

 

Tu veux la vie d'princesse (princesse)
Mais, ma chérie, j'vais t'parler français
Tu m'dis que j't'aime avec des pincettes
Pourtant j'suis toujours sincère
Toi et moi à la muerte
 

J'ai pas besoin d'parler, j't'aime en silencieux
J'veux t'offrir un monde loin des problèmes financiers
Mais tu m'demandes de l'amour comme si j't'en donnais pas
T'aimes les paroles moi les actes, attention aux faux départs
Rien à foutre, d'avoir un royaume si t'es pas ma reine
J't'aime en muet, t'es dans mes songes du matin au soir
Tu t'accroches à des chimères, bébé tu vis dans un rêve (dans un rêve)
C'est pas que j't'aime pas, c'est juste que tu n'veux pas le voir
Non, non, non, non, non, non (non, non, non)
Non, non, non, non, non, non (non, non, non)
Non, non, non, non, non, non

 

Fatiguée d'être la seule à dire "je t'aime",
J'me demande si un jour tu le diras.
Oui, mon cœur est accroché à tes lèvres
Dis-le moi
1, 2, 3

 
Regarde-moi, tu me sens bouger les lèvres
Rassure-toi, ça ira même si j'ai cœur de pirate
Ça change rien si j'te dis que je t'aime
Donc, j'te l'dirai pas non
1, 2, 3

 

J'te donnerai tout, t'es ma base
Et peu importe ce qui s'passe
Pour toi, j'pourrais prendre une balle, balle, balle

 
J'aime pas te voir dans le mal
Pour toi, je t'aime c'est normal
Mais pour moi c'est qu'un détail, 'tail, 'tail

 
J'te donnerai tout, t'es ma base
Et peu importe ce qui s'passe

Pour toi, j'pourrais prendre une balle, balle, balle

 
J'aime pas te voir dans le mal
Pour toi, je t'aime c'est normal
Mais pour moi c'est qu'un détail, 'tail, 'tail

 

Fatiguée d'être la seule à dire "je t'aime"
J'me demande si un jour tu le diras
Oui, mon cœur est accroché à tes lèvres
Dis-le moi
1, 2, 3

 
Regarde-moi, tu me sens bouger les lèvres
Rassure-toi, ça ira même si j'ai cœur de pirate
Ça change rien si j'te dis que je t'aime
Donc, j'te l'dirai pas non
1, 2, 3
1, 2, 3
1, 2, 3

Et la version live d'Amel Bent dans l'émission C à vous : fantastique et très classe !


 

Je lis donc je suis... en 2020 - Bienvenue à 2021 !

On reprend toujours la même idée : on utilise les titres d'écrits lus au cours de l'année qui vient de s'écouler pour répondre aux questions et surtout parler de soi ! 

Décris-toi ...Une femme en contre-jour 

(Pas complétement faux, j'ai toujours préféré l'ombre à la lumière)

Comment te sens-tu ?  Soif de Cape & de mots

(Un vrai deux-en-un !)

Décris où tu vis actuellement ... Villa triste 

(C'est là où je me rends compte qu'il va falloir que je choisisse maintenant les titres des écrits que je compte lire pour répondre parfaitement à ce tag ! Bon, d'un autre côté l'année 2020 a été très spéciale dans ma vie donc, oui, un temps en 2020, chez moi fut une villa triste)

Si tu pouvais aller où tu veux, où irais-tu ? En Pêcheur d'Islande  

 (enfin surtout en Islande parce que pêcher en haute mer me tente nettement moins, je suis une grande aventurière dans l'âme, tout le monde le sait)

Ton moyen de transport préféré ? Une machine comme moi

Ton/ta meilleur.e ami.e est ... une Fille

Toi et tes amis vous êtes ... Les plus qu'humains 

 (en toute modestie...)

Comment est le temps ? L'enfant des tempêtes

Quel est ton moment préféré de la journée ? Un peu de nuit en plein jour 

( c'est soit une image soit une éclipse ! Comment ça, j'ai pas le droit de commenter les réponses ?)

Qu'est la vie pour toi ? Un chemin de tables 

(et je précise que je ne cuisine pas : oui, ce tag met décidément en valeur toutes mes qualités !)

Ta peur ? Le chant des revenants

Quel est le conseil que tu as à donner ? Expiation 

 (Une réponse très religieuse, je trouve. Le livre est sublime, je vous le surconseille) 

La pensée du jour ... Je ne suis pas sortie de ma nuit 

 (arriverons-nous à sortir de cette nuit ? Décidément mes réponses sont d'un gai !)

Comment aimerais-tu mourir ?  De pierre et d'os  

(Il faudrait penser à changer cette question, je la trouve glauquissime)

Les conditions actuelles de ton âme ? Les gratitudes

Ton rêve ? Quelques jours d'été

 

Je lis donc je suis (édition 2020) aussi chez Aifelle, Ariane, Noukette, Nicole, ma Zaz, Mimipinson, SandrionSyl, Papillon, Moka, Stephie, Anne, SylireCéline, Krol

Éditions précédentes sur Jemelivre
Je lis donc je suis en 2019
Je lis donc je suis en 2018
Je lis donc je suis en 2017
Je lis donc je suis en 2016
Je lis donc je suis en 2015
 

Je pense que 2020 a été the pompon of the pompones des années me concernant (heureusement qu'elle devait être l'année des mathématiques, qu'est-ce que cela aurait été, sinon !) au point que j'en oublie de célébrer les 9 ans de Jemelivre (qui me fait la tronche depuis !).

Je mesure ma chance d'aimer lire. Savoir s'évader et développer un monde imaginaire riche dans le cerveau grâce à l'évasion que proposent les livres est un cadeau qui m'a préservée et fortifiée. C'est précieux !

2020 s'en va et 2021 arrive.  

2021

Bref, de tout cœur, je vous souhaite pour 2021 le meilleur, la plus douce et la plus saine des années et je vous embrasse (de loin, covidance oblige !) 

Le Nouvel An ... vu par Philippe Geluck ! | Bonne année humour, Le chat  geluck, Photos de noël drôles


Et pour finir ce premier article, voici un petit problème de mathématiques pour bien débuter l'année (puisque 2020 n'a pas été prometteuse, vous méritez bien ce rattrapage !) :
2021 est une des rares années à juxtaposer deux entiers consécutifs dans son écriture décimale : 20 et 21.
Depuis l'an 0 après Jésus-Christ, combien d'années vérifient cette qualité ?

Deux réponses sont possibles selon la modélisation que vous avez choisie :

20 est la réponse si on se tient à l'exemple cité et à la contrainte implicite que l'entier de gauche dans l'écriture décimale de l'année est toujours inférieur à celui de droite. 

Mais 39 est la réponse si on retire cette contrainte que l'entier de gauche dans l'écriture décimale de l'année est toujours inférieur à celui de droite, contrainte d'ailleurs qui n'était pas imposée dans le texte global. 

Pourquoi 20 ? Voici la liste des années dont l'écriture décimale juxtapose deux entiers consécutifs (avec comme contrainte : celui de gauche est inférieur à celui de droite) : 12 - 23 - 34 - 45 - 56 - 67 - 78 - 89 - 910 - 1011 - 1112 - 1213 - 1314 - 1415 - 1516 - 1617 - 1718 - 1819 - 1920 - 2021.

Pourquoi 39 ? Si on respecte scrupuleusement l'énoncé, alors on dénombre les années dont l'écriture décimale juxtapose deux entiers consécutifs. La liste précédente grossit d'années comme 54 ou 1110 (qui sont obtenues en permutant la place des deux entiers dans l'écriture). Il n'y a que 2021 qui reste invariant (car l'année 2120 n'est pas encore "sortie" !). Ce qui donne :
12 - 21- 23 - 32 - 34 - 43 - 45 - 54 - 56 - 65 - 67 - 76- 78 - 87 - 89 - 98 - 109 - 910 - 1011 -1110- 1112 - 1211- 1213 - 1312 - 1314 - 1413 - 1415 - 1514 - 1516 - 1615 - 1617 - 1716 - 1718 - 1817 - 1819 - 1918 - 1920 - 2019 - 2021.