Éditions MeMo #1

Cinq amis vivent en parfaite harmonie mais chacun aspire à son propre univers : le dromadaire Chawoui rêve de désert, le cochon Chooro s'imagine bien dans une ferme, le chamois Mousson envisage les transhumances, le kangourou Kopi  idéalise les îles et l'oiseau Pinkie souhaite nicher dan un parc. Alors ce petit monde très solidaire grandit et puis apprend à se séparer. Mais loin des yeux, près du cœur, aucun n'oublie de penser à ses fidèles compagnons d'enfance.

Une jolie histoire sur l'apprentissage du monde adulte. Oui, on peut vivre loin des uns des autres et penser à tous régulièrement. La séparation physique n'implique pas l'oubli ou l'infidélité. La thématique chromatique me semble également bien exploitée : lorsque les animaux sont réunis, les pages se revêtissent  d'un fond blanc perlé de couleurs. Mais une fois les copains séparés, chaque scène s'imprègne d'une teinte particulière (celle affecté au personnage narrateur : le rouge pour Kopi, le vert pour Mousson etc). Le papier vieilli, le texte épuré et lyrique (une phrase par page) et des formes simples renforcent le propos bienveillant. Apprendre à se quitter mais à ne pas oublier : un joli programme pour un enfant, une façon de le rassurer sur les séparations physiques futures et les retrouvailles éventuelles.

Éditions MeMo

avis : Marilyne


Libfly organise pour la deuxième année consécutive, La voie des Indés, en partenariat avec cent éditeurs indépendants. À cette occasion, j'ai demandé Cinq amis de Junko Nakamura aux éditions MeMo qui fort généreusement m'ont envoyé quatre œuvres de leur catalogue. Alors, merci qui ? Merci MeMo et Libfly !




et un de plus pour le challenge de Piplo

12 commentaires:

  1. J'aime beaucoup cette maison d'édition. Mon fils aime beaucoup un livre de Mélanie Rutten : Oko, un thé en hiver, publié chez Memo. Je pense aussi à Jouets des champs d'Anne Crausaz. Beaucoup de poésie et de sensibilité dans leur catalogue.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'aime bien leur pagination plutôt vieillotte mais qui sent la belle et grande qualité. Leur choix d'utiliser le bois de forêts gérées durablement me paraît assez exemplaire. Bises

      Supprimer
  2. Les dessins sont à mon goût trop épurés, mais je ne doute pas de la qualité de l'album...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est une très jolie historie pour des enfants de quatre-cinq ans

      Supprimer
  3. Il me plaît bien ce livre . Je le note : Noël c'est bientôt et j'aime bien offrir des livres à mes petits neveu et nièces !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il est tout doux, un petit moment de bonheur.

      Supprimer
  4. C'est une bonne et belle initiative.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. La voie des Indés est une grande réussite sur Libfly (un site que j'affectionne particulièrement : je m'y sens bien et l'équipe a su me donner confiance, je pense que je n'aurais pas créé Jemelivre sans leur contact).

      Supprimer
  5. Je devrais le lire pour me rassurer sur la difficulté des séparations physiques .Une situation difficile pour les enfants petits mais également pour les parents quand les petits devenus grands vivent loin du nid.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. oui, j'imagine très bien la situation des enfants qui prennent leur envol. Bisous

      Supprimer
  6. Intéressant pour "les grands" aussi qui lisent ça pour aider leurs petits!!!
    Merci pour le billet!
    Bisous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. c'est un très chouette livre : avec le recul, il marque un petit effet agréable et joli.

      Supprimer