Nos richesses - Kaouther Adimi **** [RL 2017 #10]

Après le très réussi L'envers des autres, Kaouther Adimi récidive. L'émouvant Nos richesses (titre splendide récupéré d'après l’œuvre Les vraies richesses de Jean Giono) oscille entre
  •  narration contemporaine (celle de Ryad, ingénieur, stagiaire le temps d'un été, présent pour faire le sale boulot : celui de vider une libraire de quartier qui recèle de trésors inestimables)
    et 
  • carnet de bord (celui du fondateur de ladite librairie : Monsieur Edmond Charlot, tour à tour ingénieur, éditeur, détecteur de talents littéraires, un génie surtout, honnête et droit, dont la posture ne se prête guère à l'époque dans laquelle il va évoluer - seconde guerre mondiale, guerre d'Algérie).
Nos Richesses par Adimi
image captée du site Babélio
Alternant les deux phases, Kaouther Adimi fait monter la pression en même temps que se vide le lieu magique et que l'épopée de son propriétaire rencontre des murs après avoir connu la félicité (Gide, Roblès etc). 
L'émotion étreint, l'auteure a le tact de rester dans le factuel, de dénoncer à l'aide d'un style haché et rude, le massacre du 17 octobre 1961 à Paris - 200 manifestants algériens venus manifester pacifiquement poussés à la noyade par les policiers français sur ordre de Maurice Papon -, un crime collectif que mon pays n'a toujours pas reconnu pour notre plus grand malheur. On ne peut plus s'épargner de cet inventaire.
La métaphore des flaques d'eau redoutables pour le papier précieux renforce le souvenir de celui d'êtres qui cherchaient avant tout la réconciliation et la reconnaissance.

Kaouther Adimi arrive à imprimer la haine et la violence de l'époque, les petites mesquineries éditoriales qui rendront les mastodontes encore plus forts face à des maisons talentueuses mais moins fortunées. 
Nos richesses résume tout ce que nous portons de plus précieux : les œuvres (témoins de notre époque, notre héritage) et notre humanité : à nous de la préserver, à nous d'empêcher son asphyxie. Un livre important, qui mérite son Prix du style 2017 et son Prix Renaudot 2017 des lycéens.

Éditions du Seuil 

de la même auteure : L'envers des autres

Evasion musicale : Million Reasons - Lady Gaga (mille mercis d'avoir créé ce bijou sonore qui me permet de "pythonner*" tranquille !)
  

15 commentaires:

  1. J'avais bien aimé L'envers des autres. Belle chronique qui met l'eau à la bouche, il va falloir que je me procure ce livre maintenant...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. merci, Miss. Je ne peux pas malheureusement te prêter mon exemplaire. Je l'ai offert à mes beaux-parents avides de lectures.

      Supprimer
  2. J'ai lu des avis plus mitigés sur ce beau titre mais j'avoue qu'il me tente toujours autant !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je comprends tout à fait. J'ai longtemps hésité à mettre **** au lieu de ***. Ce qui m'a décidé sont les images qui me resteront dans la tête (les fameuses flaques d'eau, la voiture qui attend) et puis les moments d'écriture (les ruptures - même si je ne les ai pas trouvées toutes mélodiques : elles étaient parfois cacophoniques et brutales à l'image de l'événement décrit). Ce livre pourrait être étudié en classe tout comme l'est Réparer les vivants.

      Supprimer
  3. Je l'ai trouvé un peu trop sage, avec ce sujet, je m'attendais à être plus "prise à la gorge"...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. La façon de décrire les noyades est saccadée et exprime parfaitement la violence du moment. Je crois que plus gore n'aurait pas été utile. Sa description, sa narration m'ont suffi. Des bises

      Supprimer
  4. Déception pour moi. Il est d'ailleurs dans mes flops 2017. Et franchement, je peine à comprendre "Le prix du style". Au-delà des premières pages, pas franchement de quoi être subjugué par l'écriture... C'est dommage, sur le papier, tout était là pour me plaire...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Son écriture n'est pas mélodieuse. Je pense qu'elle a eu ce prix car elle a su lier la forme et le fond notamment lors du récit des épisodes dont je parle.

      Supprimer
  5. Je pense que c'est un livre que je lirai, mais plus tard.

    RépondreSupprimer
  6. le style froid et clinique m'a déçue mais j'ai adoré cette librairie et le début du livre.

    RépondreSupprimer
  7. Un livre qui m'a beaucoup plu, une auteure adorable

    RépondreSupprimer
  8. Une belle lecture pour moi et une belle façon de découvrir cet auteur aussi.

    RépondreSupprimer
  9. J'hésite à lire ce livre. Le sujet me fait très envie, ton billet aussi. Je verrai si je le trouve à la bibliothèque.

    RépondreSupprimer
  10. Une lecture en demi-teinte pour ma part : le personnage du jeune homme m'a déçu.

    RépondreSupprimer
  11. Je vais attendre le poche pour me faire ma propre opinion.

    RépondreSupprimer