Ici ça va - Thomas Vinau *****

Au-delà des apparences, sans explication rigoureuse plausible, certains livres me parlent : Ici ça va en fait partie indubitablement !
Un couple, Ema et son amoureux (le narrateur à l'identité protégée) s'installe en pleine campagne, dans un lieu d'enfance privilégié : l'ancien antre familial. Fuyant une vie stressante (synonyme de crises d'angoisse fulgurantes), le couple reconstruit un équilibre intérieur (la maison comme les âmes) en bâtissant le nid de leurs amours. Vivant en adéquation avec la nature (ah, les fameux ragondins), notre couple redécouvre les souvenirs familiaux, apprend à se réconcilier avec soi-même (à accepter le passé malheureux ici même, avec moins de souffrance) et vit une forme de résilience. Redécouverte de l'environnement, de l'essentiel (comme les contacts humains avec le voisinage, les anecdotes touchantes du travail de la terre, ne plus avoir peur, apprendre à se faire confiance et à s'estimer...) : chacun évolue et se grandit. Récit proche de nature writing, Ici ça va en devient fabuleux, avec une émotion à chaque page et une écriture remarquable (un phrasé poétique, simple et court, de toute beauté) comme la page 75 le reflète :

«... Elle (Ema) aime me voir essayer . Mais contrairement à moi, elle ne déteste pas me voir échouer. Elle n'a pas besoin d'être confortée sur ma virilité. Ma capacité à être un bonhomme. À construire. À la protéger. Elle n'aime pas ma perfection. Ça tombe bien. J'apprends à ne plus écouter la chanson lancinante de mes plaintes. J'apprends à rire plus fort. J'apprends à recommencer. » 

Ce livre énorme (par l'effet sur moi, en tout cas pas pour ces 120 pages) aborde des thèmes aussi simples et aussi complexes que sont la transmission, le deuil impossible, l'héritage des souvenirs du passé, ce que nous faisons de nos vies, les choix que nous nous autorisons, nos facultés d'adaptation à un nouveau milieu etc. Thomas Vinau n'hésite pas à citer si justement Pascal Guignard  (en page 107) à l'occasion de retrouvailles fraternelles magnifiques également : un début de filiation !
Tout est beau dans ce livre paisible : c'est suffisamment rare pour que je m’octroie le droit de contacter l'auteur via son blog afin de le remercier... tout simplement.

Éditions Alma

Rentrée littéraire 2012

avis de Nadael , Anne Clara, Aifelle
évasion cinématographique : Camille redouble, film de Noémie Lvovsky
parce que ce film reste une évidence : splendide, grandiose, qui secoue et offre une émotion indescriptible pendant la séance et plusieurs jours après.

et un de plus pour le challenge d'Une Part Manquante et de Lystig

30 commentaires:

  1. J'ai lu le premier avec enchantement et devrais recevoir celui-ci bientôt. Un écrivain que je vais suivre de près.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il possède une très jolie plume, très sensible finalement.

      Supprimer
  2. J'avais a-do-ré "Nos cheveux blanchiront avec nos yeux" et suivi le blog de l'auteur un certain temps (il faut que je prenne le temps d'y retourner) et là tu me fais envie, mais alors...c'est trop !!! :)

    RépondreSupprimer
  3. essai de commentaire avec mon compte WP (c'est pas gagné, ça ne prend pas !) Quand est-ce quye tu changes de plate-forme chère Philisine ??? :)

    RépondreSupprimer
  4. Holà, non ça ne va pas du tout le pseudo !!! C'est Asphodèle juste au-dessus !!! :(

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je suis très motivée à découvrir son premier roman. Pour les problèmes sur blogger, je suis désolée mais j'ai pourtant retiré les signes cabalistiques comme tu me l'as demandé (grâce au conseil de Shelbylee). Bises et merci d'insister.

      Supprimer
  5. J'ai beaucoup beaucoup aimé aussi ce roman !! J'ai trouvé que l'auteur gagnait en cohérence tout en gardant son côté poétique, humain, épuré... Tu en as fait un très joli billet !

    RépondreSupprimer
  6. Il me tente beaucoup, tu n'es qu'une vile tentatrice !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Comment cela, vile ? Mais ce livre se défend par son contenu tout de même.

      Supprimer
  7. J'ai également adoré "Nos cheveux blanchiront avec nos yeux", il me semble que celui-ci ne devrait pas me laisser indifférente. Je le note en tête de liste.
    Merci pour ce partage!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Très clairement, Nos cheveux... devient une lecture plus que nécessaire.

      Supprimer
  8. Très joli film que ce "Camille redouble" ! Je confirme. Zous.

    RépondreSupprimer
  9. J'ai énormément aimé son premier, donc je le lirai aussi ! ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu confirmes aussières le premier, il me tarde, il me tarde... de le lire ! Bises

      Supprimer
  10. Un livre tout à fait dans la ligne de ceux que j'aime et ton article est tentateur. Si je le trouve à la médiathèque, je le prends!
    Bon dimanche!

    RépondreSupprimer
  11. Je l'ai lu, billet pas encore rédigé !!!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pour une fois que je te précède, ce jour est à stabiloter, amis lecteurs !!! bises ma belle.

      Supprimer
  12. Ce film je m'attirais pas trop, mais il traîne à l'affiche et je commence à regretter ... je vais vite le voir avant qu'il ne soit trop tard :-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'espère sincèrement qu'il te plaira. Bises

      Supprimer
  13. je ne connais pas cet auteur, ton billet donne vraiment envie de le découvrir. un de plus, me dira-tu, mais on ne va pas se plaindre non plus!! ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Non, parce que rien n'est plus beau pour une lectrice de garder cette envie de découvrir de nouveaux auteurs, de nouveaux univers.

      Supprimer
  14. Bonsoir Philisine Cave, pas vu, pas tentée et tant pis pour moi. Bonne soirée.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ne jamais se forcer si on ne le sent pas (cela marche pour tout !). Bises... nous parlions du film Camille redouble. Bonne soirée.

      Supprimer
  15. J'avais beaucoup aimé le premier, je lorgne sur celui-ci avec envie...

    RépondreSupprimer