Ça ressemble à une vie - Roger Wallet *****

Je continue l'univers des hommes à découvert parce que j'y trouve des perles forcément splendides. Après La lettre à Helga de Bergsveinn Birgisson, place à Roger Wallet et son magnifique Ça ressemble à une vie. Et tout cela, grâce à qui ? Au sieur Jérôme qui a pensé que mon grand âge serait plus facile à passer avec une pépite à déguster ! 
Trente-trois pages pour décrire la vie de Louis Even : sa participation à la guerre 1939-1940, la naissance d'un fils aîné plutôt futé, les acquis d'un second attardé, un adultère, une séparation, la maladie et puis l'existence au quotidien.  

La qualité littéraire de ce texte vaut pour sa mise en forme originale : la rupture de rythme s'accompagne de phrases cassées, d'expressions libérées de verbes, de mises à la ligne inattendues, de points de suspension ou de suggestion, débarrassées des virgules et des majuscules, comme si tout élément du texte avait la même importance, tout était remis à plat. Les paragraphes se succèdent, certains plus longs que d'autres ; les italiques précèdent les paroles. Au lecteur de rassembler le puzzle présenté par Louis et proposé par Roger Wallet, étreint par l'émotion qui pointe le bout de son nez au détour d'un mot jeté, d'une palabre amorcée. Au final, Ça ressemble à une vie offre une prose alerte, un condensé d'une existence passée, propre à chacun et finalement commune. Un très beau moment de littérature, une réponse à Si je suis de ce monde d'Albane Gellé.

page 14
« Ils n'en finissent l'un de l'autre se retrouvent 
dans des auberges à la campagne roulent l'un
sur l'autre se prennent s'étreignent ils mêlent
leur salive leur souffle elle gémit sous le plaisir elle
n'aime pas rester nue après l'amour »

page 15
« peut-être tu devrais...
 marthe a dit ça doucement
 elle comprend
 elle parle de s'en aller
 s'en va »

page 18
« l'autre ne le lâche pas. fier d'être avec son père.
côte à côte à la messe les trois hommes de la 
famille
quand tout est terminé l'aîné part.
sans un mot.
il se retrouve avec... papa je suis content avec toi
il ne veut pas quitter sa maison. la semaine il
est dans un centre spécialisé il a appris à lire tiens
écoute il a pris le journal les jou-eurs 
ont re-ku-reçu leur nou-veau ma-[bute sur le
mot]
il le serre dans ses bras c'est bien fiston
fiston le mot lui a échappé

Éditions Des Vanneaux

Merci, merci, merci, Jérôme ! dont l'avis est ici

autres avis : Piplo, Nadael, Evalire, Zazy , Aifelle

Ce livre magnifique voyage : il va chez Piplo, puis Nadael, puis Evalire, puis Zazy , puis Aifelle et Heide, chez catherine ( Libfly) ensuite ... chez vous si vous le souhaitez ! 

Je me livre fête ses deux ans aujourd'hui. Je vous remercie de votre présence, de vos visites, de vos commentaires enrichissants, de nos échanges. Je vous embrasse virtuellement (mais le cœur y est) 

et un de plus pour les challenges de Sharon et de Piplo 


38 commentaires:

  1. Bon blog anniversaire (et le jour J cette fois !). Bises

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. tu es super et fidèle : deux belles qualités pour une femme splendide (si, si j'insiste). Bisous

      Supprimer
  2. Quel bonheur de voir ce texte ici le jour de l'anniversaire de ton blog. Tu sais que ce n'est pas un livre comme les autres pour moi tant ma relation avec son auteur est particulière. Cinq étoiles ce n'est pas rien quand même !
    Merci, merci et merci !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Jérôme, tu es un amour d'homme et d'une gentillesse incroyable. Tu m'as fait un cadeau fabuleux (deux autres attendent d'ailleurs). Je t'embrasse fort (mon objectif comme le tien est de faire connaître ce recueil magnifique au plus grand nombre, avec nos moyens).

      Supprimer
  3. D'ailleurs, je déguste un verre de Clairet à ta santé !
    Joyeux anniversaire à vous deux
    Je note le livre

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci, Zazy, tu es super : tu n'as pas trop bu, quand même !! Et dire que je n'ai même pas fêté cela (tout se perd, ma brave dame, tout se perd)

      Supprimer
    2. Zazy, si le livre t'intéresse, n'hésite pas à me le demander : plus il est connu au sein de la blogo mieux c'est. C'est un texte touchant, formidable, qui m'a bluffée.

      Supprimer
  4. Joyeux anniversaire au passage ;-)

    Ton billet donne envie de découvrir cette prose particulière, je me le note! Merci!!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je fais voyager le livre. Si tu souhaites recevoir ce LV, tu seras la prems sur la liste de diffusion !

      Supprimer
  5. Bon j'ai bien révisé Ouvre tes oreilles Joyeux blogi versaire ...joyeux blog iversaire je me livre ...joyeux blo gi ver saire .( avec un peu d'imagination tu dois trouver le ton ) et dommage s'il pleut demain..
    Un livre puzzle qui ressemble à une vie quel beau programme un vrai gâteau que j'aimerai goûter.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Même remarque qu'à Piplo : je vais voyage ce livre : si tu veux le lire, je te l'envoie ! bisous

      Supprimer
    2. et merci pour la ritournelle : tu es trop chou !

      Supprimer
  6. Bon bloganniversaire, je vais me pencher sur ce texte qui m'a l'air très intéressant.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, il est superbe. Aifelle, si tu souhaites lire ce livre, je peux te l'envoyer en LV. Tiens moi au courant si cette initiative te tente.

      Supprimer
  7. Jeux blog anniversaire ma Philisinne!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci, ma Clara, tu es une chouchoute et tu le sais : je t'adore !

      Supprimer
  8. Joyeux blog anniv'. Longue vie à ton blog, il m'est précieux...bises. Quant à ce texte, il a l'air tout bonnement magnifique, c'est aussi à cela que ça sert les blogs ; à faire découvrir des pépites!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je te l'envoie si tu veux : c'est un texte très court et précieux ! bises

      Supprimer
  9. J'ai bien fait de repasser par ici :-)
    Je suis touchée !

    RépondreSupprimer
  10. Joyeux anniversaire à ce blog ♥

    RépondreSupprimer
  11. Il paraît qu'on fête un bloganniversaire par ici ? :) Des bises pour l'occasion et je veux bien que ton livre voyage par chez moi car j'aime beaucoup le style des citations que tu as choisies et je suis sensible à ta critique. Belle soirée ! J'ai visité ta page Facebook. J'aime ! :D

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. merci, Heide : j'ai vu pour FB et je suis allée voir chez toi également (très joli d'ailleurs). Je t'embrasse.

      Supprimer
  12. La prose hachée ressemble un peu au dernier roman que je viens de lire de Mabancou.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Proches mais assez différents. Dans mon souvenir, Les mémoires de porc-épic n'offraient pas une prose aussi perturbée mais je me trompe peut-être.

      Supprimer
  13. Bon anniversaire de blog ma Phili et très belle chronique !! bisous bisous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci, Laure : si le livre te tente, n'hésite pas à me le faire savoir.

      Supprimer
    2. Il me plairait c'est sûr, après je ne sais pas si je pourrais le lire tout de suite comme j'attends les livres de PM et Babelio :)
      Bisous et merci ma Phili

      Supprimer
    3. comme tu veux, ma belle : tu sais où le trouver !

      Supprimer
  14. ça a l'air poétique (trop pour moi! ... gloups...) Joyeux anniv!!!!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. rhooooooo, Violette (avec un pseudo pareil), ne me dis pas que la poésie ne te branche pas ?

      Supprimer
  15. Je pense que tu as bien dû fêter l'anniversaire de ce blogounet ! Tu as une page FB ? J'arrive toujours après la bataille, je vais rarement sur FB, je ne sais pas pourquoi je demande, lol !!!
    Bises Phili jolie !♥

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. j'ai juste une page FB et non un compte : résultat, pas d'adhésion de groupe, même pas possibilité de liker mes blogcopains et mes blogsopines. Mais je ne veux pas investir sur FB : je préfère les blogs que j'ai dû mal à visiter en ce moment (surcharge de boulot etc)

      Supprimer
  16. Je relis avec plaisir ton billet après avoir enfin fait le mien. une superbe découverte, merci!!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je prends le lien vers ton article ce soir : tu es super ! Tu as très bien défendu ce texte, je suis très sensible à ce que tu as écrit. Bises encore.

      Supprimer