L'extraordinaire voyage du fakir qui était resté coincé dans une armoire Ikea - Romain Puértolas ***

Avec un titre pareil (c'est bien simple, lorsque j'ai commandé le bouquin à ma libraire préférée, j'ai juste précisé « le truc avec fakir et Ikea dans le titre » : bizarrement elle a tilté du premier coup) et une couverture très suédoise (ou aux couleurs du mastodonte du mobilier, c'est selon vos références), L'extraordinaire voyage du fakir qui était resté coincé dans une armoire Ikea ne passe pas inaperçu. Dommage que le contenu au début prometteur s'essouffle un chouia. La faute à qui ? À Romain Puértolas qui a tiré les ficelles de l'humour un peu lourd !
Ajatashatru Lavash Patel, au nom à prononciations multiples, débarque à Paris afin d'acheter le nec plus ultra des tapis à clous proposé par l'enseigne suédoise au prix imbattable de 99 € (enfin, ça c'est ce qu'il croit). Avec seulement cent faux euros en poche, cet arnaqueur de fakir espère berner le chauffeur de taxi gitan qui l'emmène à destination, récupérer l'objet de son futur supplice et repartir illico presto en Inde. Sauf que tout ne se passe pas comme prévu et Patel va avoir le droit à un tour du monde gratis et un voyage vers l'amour : en route (mauvaise troupe) !

Clairement, cette fable potache démarre sur les chapeaux de roue : les patronymes transformés, les courses-poursuite avec le monde gitan, les péripéties rocambolesques du fakir (digne successeur de Le vieux qui ne voulait pas fêter son anniversaire de Jonas Jonasson) et les rencontres improbables comme celle avec l'actrice Sophie Morceaux auraient pu consolider le scénario sans trois erreurs de casting :
1) la lourdeur du style et en particulier l'usure du comique de répétition (se moquer des patronymes, cela va une fois ;  deux fois cela devient lourdingue et plus c'est carrément pénible)
2) Romain Puértolas a oublié l'ossature de son corpus : son héros change tellement d'endroits qu'à la fin, on n'y croit plus du tout. Certes, ce roman reste une fable des temps modernes mais cherche une certaine crédibilité dans les thèmes politiques abordés (le déséquilibre Nord-Sud, la maltraitance des immigrés illégaux, l'effet communautaire, la honte des clandestins rapatriés etc). Trop de mélange des genres annihile le discours émis !
3) Le pompon of the pompones reste la vente d'un pitch minable avec un contrat faramineux à la clé : quand on découvre la prose surannée, on pleure pour l'édition ! (et je me lance de suite dans la création littéraire... mais non, ne craignez rien, je blague)

Malgré tous ces menus défauts de jeunet, il est clair que ce premier roman sans prétention littéraire fait passer un moment agréable à son lecteur (peu exigeant) et c'est le principal. Surtout en ces temps de morosité éditoriale, L'extraordinaire voyage du fakir qui était resté coincé dans une armoire  Ikea fait du bien au moral et ce n'est déjà pas si mal !

(mention spéciale à la présentation de l'auteur by himself en deuxième de couverture : très bien tournée et vraiment drôle pour le coup )

Éditions Le Dilettante

Rentrée littéraire 2013

avis : Sandrine , Lo, Fransoaz, Argali, Zazy, Alex, Syl
Ce livre voyage

et un de plus pour les challenges d'Anne et de Piplo





évasion musicale : I follow rivers - Lykke Li

54 commentaires:

  1. Bon eh bien je m'en passerai sans problème....

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. tu peux le lire : il n'engage à rien, tu ne perdras pas ton temps.

      Supprimer
  2. J'étais plutôt partante, mais ton avis me refroidit !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. je te l'envoie dès qu'il est libéré. Bises

      Supprimer
    2. J'apprends que l'auteur vient dans ma librairie en novembre .. je compte bien y aller.

      Supprimer
    3. surtout que l'auteur en question est mignon tout plein ! Bises : chanceuse, va !

      Supprimer
  3. Réponses
    1. C'est une bonne lecture détente : il ne faut juste s'attendre qu'à cela ! (et ce n'est déjà pas si mal, je trouve)

      Supprimer
  4. A la lecture de ton avis je passe mon tour... Bonne journée.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Comme tu veux, Emma : en tout cas tu sais qu'il est chez moi.

      Supprimer
  5. Je l'ai noté hier, mais j'ai un affreux doute maintenant...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'aurais voulu être hyper enthousiaste mais je suis honnête : ce n'est point le cas. J'ai apprécié cette lecture légère et parfois drôle. L'auteur aborde des thèmes d'actualité importants et présente une certaine conscience politique intéressante. Je regrette les lourdeurs de style. Mais je reconnais mon exigence : c'est vrai que L'extraordinaire voyage du fakir demeure sa première œuvre et mérite d'être lue (je ne remets absolument pas en cause sa publication, contrairement à d'autres avis vus sur le Net)

      Supprimer
  6. Le titre est assez hallucinant et la couverture absolument monstrueuse, mais tout ça reste plein d'humour, alors pourquoi pas ? ... Sauf que humour et littérature n'est pas le mariage que je préfère !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. David Lodge et Arto Paasilinna excellent dans ce mariage assez casse-gueule, je le reconnais. Et parfois se plantent d'ailleurs ! Le titre est génial : il est super vendeur et à rallonge (idéal pour retenir les mots les plus importants et maîtriser les touches Copier et Coller d'un clavier d'ordi)

      Supprimer
  7. Un titre et une couverture qui attirent l'attention ! Je ne pense pas le lire.
    Bise Phili !

    RépondreSupprimer
  8. Flûte, le titre loufoque me tentait bien.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. vas-y : c'est un roman agréable, il ne faut pas chercher plus loin.

      Supprimer
  9. J'aime les longs titres, et m'amuser en lisant, mais bon, faut que ça tienne la route! J'essaierai éventuellement à la bibli.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. La bibli est un bon compromis ou mon LV aussi, si tu veux (quand il sera disponible à nouveau)

      Supprimer
  10. Bonjour Philisine Cave, je l'ai noté depuis peu, pourquoi pas? Mais pas tout de suite. Et puis, je ne suis pas une grande fan de la marque IKEA (ce que je dis est hors sujet). Bonne après-midi.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ikea intervient au tout début et ensuite on l'oublie (sauf quand on relit le titre)

      Supprimer
  11. J'attendais justement un avis. Je passe donc. Peut-être en audio s'il sort ainsi.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. En audio, il sera vraiment parfait, à mon avis.

      Supprimer
  12. Il me reste tellement à lire de cette rentrée littéraire que je passe mon tour sans aucun regret.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. tu sais où le trouver sinon : alors comme cela, tu ne manques pas de lectures ?

      Supprimer
  13. Je ne suis pas tentée. Peut-être pour le jour où j'en aurai assez des livres aux thèmes sombres (pas demain la veille).

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Moi, les livres sombres commencent sérieusement à me peser : j'aimerais un peu de lumière dans la "sombritude"

      Supprimer
  14. Ça a l'air rigolo tout de même...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. oui, il y a des moments franchement chouettes et pour ceux-ci, il est bon de lire ce roman : je ne l'ai pas flingué quand même, rassure-moi ? J'ai juste émis des bémols.

      Supprimer
  15. Bon, ce ne sera pas un indispensable !!

    RépondreSupprimer
  16. Pourquoi pas si je le croise à la bibliothèque...

    RépondreSupprimer
  17. Zut alors... Il me tentait bien...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. vas-y, ne te retiens pas à cause de mon avis ! Bises

      Supprimer
  18. Bon... pas sûr que ce soit pour moi. Quand c'est trop loufoque, je décroche.
    Il me tentait assez d'après les premiers échos pourtant.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je l'ai jugé un peu durement mais les blagues lourdes me déplaisent en général. C'est comme cela. Cela reste une lecture sympa .

      Supprimer
  19. commentaires ressemblant souvent au tien. Pourtant le titre me plaisait, mais qui sait, s'il peut voyager un jour ou l'autre vers moi.....

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. mais bien sûr : il est arrivé chez ma copine, dès qu'il se libère, il repart !!!

      Supprimer
  20. J'allais dire que ça me faisait penser au buzz autour du Jonasson (même titre bizarre et humour potache pour une lecture légère), mais je vois que tu fais aussi le rapprochement après lecture. Je n'ai pas lu Le vieil homme et je pense zapper celui-ci également. Merci pour ton avis.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. merci à toi de ces pensées franches et directes. Je t'embrasse.

      Supprimer
  21. Ce livre (fini mercredi coincée dans mon fauteuil) a autant d'atouts que de défauts et hélas il démarre mieux qu'il ne finit. Je me disais que je ferais aussi voyager mon exemplaire mais je n'ai pas encore choisi de quelle façon.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Très drôle ! Nos exemplaires vont se faire une sacrée concurrence !!!! Je te bise.

      Supprimer
  22. Je voulais tout d'abord l'acheter, puis je me suis dit "attends un peu", après avoir lu ton billet, je crois que j'ai bien fait !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je peux te l'envoyer dès que mes deux copines l'auront fini. Bises

      Supprimer
  23. Il vient d'arriver dans mon club de lectures de copines, lecture donc pour bientôt !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. je pense que tu vas passer un moment agréable. Bises

      Supprimer
  24. Oui, c'est l'essentiel, on passe un moment divertissant, sans en attendre beaucoup.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. exact et parfois, c'est suffisant et cela fait du bien !

      Supprimer
  25. Pas emballée plus que ça non plus, ça finit par être un peu lourd comme humour...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai trouvé aussi mais certains ont adoré cette histoire.

      Supprimer
  26. Eh bien pour ma part j'ai adhéré à, ce comique de répétition. Le problème avec les romans humoristiques c'est qu'ils ne peuvent jamais faire l'unanimité ! Mais oui c'est poussif dans l'ensemble, c'est bien pour ça q'on en rit et en plus c'est un univers romanesque, il a bien le droit d'en rajouter trois tonnes s'il le souhaite, non ?!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. oui quand c'est fait avec subtilité. Or c'est une qualité qui manque à ce roman, selon moi. Je vous remercie de votre passage et de votre avis.

      Supprimer