Concerto pour la main morte - Olivier Bleys ****

Colin Cherbaux débarque à Mourava en Sibérie centrale avec pour seuls bagages, une pauvre valise et son piano. Considéré comme une curiosité par les villageois peu habitués au débarquement d'étrangers, Colin suscite l'admiration puis une certaine rivalité entre autochtones pour désigner celui ou celle qui aura le privilège de l'héberger, le temps de son séjour. Cette agitation n'est pas pour déplaire au pianiste, certes renommé mais solitaire, en recherche d'une zone de repli avant un grand concert censé relancer sa carrière, et ce, malgré une main quelque peu contrariante sur une oeuvre pour piano, le concerto n°2 de l'illustre Sergueï Rachmaninov.
Voici un roman réjouissant et bien écrit, une jolie fable des temps modernes où les ours ont le droit de se montrer menaçants, où les sorciers réparent (en dévoilant) un peu le passé à coups d'hypnose, où la piètre présentation d'un logis peut dissimuler le cœur généreux de son propriétaire, où la nature enneigée offre quelques déroutes passagères. Il s'agit surtout de la rencontre de trois hommes : Colin Cherbaux rebaptisé en Kolincherbo, l'éboueur Vladimir Golovkine en mal d'un ailleurs plus heureux et Oleg Kacharine qui vit dans sa cabane au fond des bois et supporte le surnom Lego « parce qu'il connaît l'agencement de l'âme humaine et sait la démonter pièce par pièce ». Le trio les libèrera complètement (du moins pour les deux premiers, le troisième étant épanoui et satisfait de sa condition d'ermite). 

Olivier Bleys n'oublie pas de décrire le lien étroit entre son héros et son instrument de musique présenté comme moyen de subsistance et bourreau musculaire. Parce qu'être un artiste accompli ne s'improvise pas, parce que derrière la réussite professionnelle ou non, se cachent multiples sacrifices et pressions. Rien ne vaut alors une petite halte à Mourava pour souffler, respirer et vivre, comme le propose Concerto pour la main morte au compte à rebours, le temps d'une semaine, le temps d'un embarquement, le temps d'une renaissance.

Éditions Albin Michel
Rentrée littéraire 2013

avis : Anne, Jérôme, Zazy, Hélène, Sharon, Eimelle, Yv, Noukette,

Lu grâce à l'exemplaire voyageur de Iana (Libfly) que je remercie pour l'occasion.

34 commentaires:

  1. Je l'avais déjà noté, chez Yv je crois, merci pour la piqûre de rappel !

    RépondreSupprimer
  2. Déjà vu, oui. Il y a une semaine, concert par chez moi avec des oeuvres de Rachmaninov, et à quatre mains!
    Sinon, je partage bien ton site sur l'éducation nationale, c'est une mine!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. oui, ce site est vraiment génial ! bisous

      Supprimer
  3. Je me souviens bien l'avoir noté, mais un petit rappel de tentation est toujorus utile ! ;-)

    RépondreSupprimer
  4. Lu et beaucoup aimé... Va savoir pourquoi je n'en ai pas fait un billet par contre, mystère...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. cela, c'est bien dommage que tu n'ais rien rédigé dessus. Par manque de temps, j'imagine ?

      Supprimer
    2. Plus de 6 mois après, j'ai enfin rédigé mon avis ! Comme quoi, tout arrive ! ;-)

      Supprimer
    3. je ferais bien d'en prendre de la graine ! Bravo !!!!!!

      Supprimer
  5. Pourquoi pas, il a l'air de proposer un point de vue intéressant.

    RépondreSupprimer
  6. Un joyeux foutoir imbibé de gel et de vodka dont je me souviens avec beaucoup de plaisir !

    RépondreSupprimer
  7. Un excellent souvenir pour moi aussi !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. je ne pense pas qu'il puisse faire des déçus, en fait.

      Supprimer
  8. Excellent livre et, comme Sharon, très bon souvenir

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. j'en garderai un très bon souvenir aussi.

      Supprimer
  9. Je ne connais ni l'auteur ni le titre.
    Passe une bonne semaine.

    RépondreSupprimer
  10. J'ai beaucoup aimé ce roman ! Un des rares que j'ai lu lors de la dernière rentrée littéraire.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. bon choix car certains livres de la rentrée ne m'ont pas parlé (du tout, même)

      Supprimer
  11. Ah, ce Colin, quel personnage ! Un roman réjouissant, je suis bien d'accord avec toi.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. oui, et j'ai beaucoup aimé Vladimir (attendrissant à sa façon)

      Supprimer
  12. J'ai lu un roman historique de cet auteur qui ne m'avait pas bien emballée, mais celui-ci a l'air mieux.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ce roman m'a vraiment plu. Je le trouve abouti et l'histoire est vraiment sympa. C'est une réussite.

      Supprimer
  13. J'étais restée que ma faim...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah ! J'ai été ravie de passer un moment avec ces bonhommes sympas et attendrissants devant leurs fêlures et leurs espoirs. J'ai aimé la rupture de la fin. Bises

      Supprimer
  14. Un titre qui tente déjà d'entrée. Bisous.

    RépondreSupprimer
  15. Bonjour Philisine, pas du tout entendu parler de ce roman. En tout cas l'histoire m'attire beaucoup, merci du conseil. Bonne après-midi.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est un roman vraiment sympa qui change et détend : une jolie réussite.

      Supprimer
  16. J'ai beaucoup aimé et je me souviens avoir également aimé Le colonel désaccordé du même auteur. Des romans avec des personnages bien campés et très originaux

    RépondreSupprimer