La lettre à Helga - Bergsveinn Birgisson *****

Voilà j'ai retardé au maximum le temps de cette chronique. Non pas que cette lettre somptueuse soit catastrophique (au contraire !) mais face à une lecture de cette qualité, eh bien je suis restée un peu coite ! (si, si c'est tout à fait possible et envisageable). Peur de ne pas la défendre assez, peur de ne pas la promouvoir comme il se doit (cela dit, le texte s'autosuffit). Alors, il a fallu un homme pour me motiver et pas n'importe lequel (non, laissez mon A. en dehors de tout cela), j'ai nommé Benjamin Biolay et son Aime mon amour pour booster ma détermination. Parce que placer deux chefs d’œuvre sur un post, ça le fait (et même, plutôt bien) !  
Bjarni Gíslason, fermier de son état, aime être serviable et ne compte pas l'aide qu'il apporte aux autres. Amoureux de ses terres reçues en héritage, il élève ses brebis avec attendrissement, contrôle assidûment le fourrage de tous, s'oublie dans le travail, une forme d'échappatoire pour évacuer une vie intime plutôt tristounette. Heureusement, le voisinage offre d'intéressantes perspectives, plutôt même pulpeuses.

La lettre à Helga est mon premier coup de cœur de la rentrée littéraire 2013 (à ce jour, le seul). Comment Bergsveinn Birgisson a-t-il réussi à placer autant de sensibilité et d'émotion dans cet écrit ? Son héros, Bjarni Gíslason apparaît sous toutes les coutures : tour à tour râleur, souvent de mauvaise foi (surtout quand il n'assume pas ses propres décisions), attachant et finalement intègre, facétieux et bourré d'habitudes qui le rassurent et parfois le castrent. Bergsveinn Birgisson décrit la vie d'un homme tout simplement, d'un amour consommé et consumé.
Loin des atermoiements habituels, l'auteur ne se laisse jamais manger par l'intrigue ou par ses personnages : il sait les contenir et obtenir d'eux tout ce qu'ils ont dans le ventre, dans leur corps, dans leur cœur. Rien n'est simple dans l'existence : parfois certains choix s'imposent d'eux-mêmes, d'autres semblent contraints. Et c'est justement l'idée principale du texte : une décision irrévocable conditionne une autre vie, un abandon. La qualité littéraire de cette lettre (hommage appuyé au travail de traduction de Catherine Eyjólfsson qui à mon avis, n'a aucunement trahi la pensée de l'auteur et a brillamment servi le texte) participe au succès de cette première œuvre. Oui, l'idée géniale de la confession permet un glissement plus rapide du lecteur vers le héros. Oui, le discours de ce dernier, certes simple et quelquefois réducteur, le rend attendrissant et anticipe la relance de l'intrigue. Mine de rien, Bergsveinn Birgisson aborde la misère sexuelle sous différentes facettes (zoophilie, adultère, abstinence...).
Tout est beau dans ce livre : la description des paysages, le lien fort avec les animaux, la vie à la ferme, la relation entre Bjarni et son épouse Unnur, le manque d'amour et puis le manque tout court.  
Je ne pensais pas qu'il était aussi formidable de découvrir un homme qui se cherche.   

Traduction de Catherine Eyjólfsson
Éditions Zulma 

Rentrée littéraire 2013

avis : Cathulu, Jérôme (c'est quoi, ce pseudo à la mords-moi-le-noeud sur Babelio, Geronimo chéri ?), Marilyne, Mélopée , Philippe, Mina , Coccinelle, Evalire, Hélène, Zazy, Fersenette


Je me suis fait ce beau cadeau sur le conseil très avisé d'Hélène Delapré (libraire du Saint-Christophe à Lesneven) obtenu sur notre plage préférée début août (oui, la vie est belle !). Ce livre voyage et sera ravi de passer de main en main.
départ demain chez Mina, puis Evalire, FersenetteLiliba

The Voice sur Libfly 

évasion musicale : Aime mon amour - Benjamin Biolay (réalisation de la vidéo par Karole Rocher, la dame du clip)


et un de plus pour les challenges d'Anne et d'Anne, Heide et de Galéa
En toutes lettres

88 commentaires:

  1. Rhoooo moi aussi j'ai adoré cette lettre, ce ton drôle, émouvant, sensible. J'ai aimé les fêlures de ce vieux monsieur, sa lucidité, sa relation passionnée avec la plantureuse Helga, cette nature sauvage... tout quoi.
    Comme tu dis, c'est un homme tout simplement. Et cette lettre est un petit bijou, tout simplement.
    (bon mon pseudo sur Babelio c'est parce qu'il n'y avait plus Jérôme alors j'ai dû improviser. Et puis c'est pour rappeler à tout le monde qu'il faut toujours me faire confiance^^).

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci, Jérôme, pour toutes ces précisions et pour ton avis documenté et touchant. Bises

      Supprimer
  2. Ah vive ce Benjamin puisqu'il t'a fait écrire sur cette lettre ! Depuis l'article de Marilyne, je la veux (et je l'aurai, un jour) et suis ravie de lire que tu l'as autant appréciée. Ces deux "avals" sont de très bon augure pour moi, sans compter que le livre s'autosuffisait déjà à mes yeux (une lettre d'amour, je cède bien sûr immédiatement comme si elle m'était adressée). Je peux m'inscrire sur la liste du voyage de cette lettre ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu es la prems ! Bises je te l'envoie demain après-midi.

      Supprimer
    2. Mais comment vais-je bien pouvoir écrire un article après toi et Marilyne ? Vous avez tout dit et tellement bien. Il va falloir que je trouve moi aussi un homme convaincant pour me décider ;p

      Supprimer
    3. Tu écris magnifiquement. Ton humilité t'honore mais ne doit point te bloquer : tu es parfaite, ne l'oublie pas ! (Mais non, je ne te mets pas la pression)

      Supprimer
    4. Et bien heureusement que je reviens seulement voir ce message, je n'avais presque pas la pression avec toi :p J'espère que mon billet t'a paru suffisamment magnifique, malgré mon bémol. Pas facile de rendre hommage à ce très beau roman (oui, j'ai chipoté, mais aimé tout de même)

      Supprimer
    5. lien ajouté à cet article ! bisous

      Supprimer
  3. Tu as l'air très enthousiaste!
    Pour mon challenge, j'ai dit "10 lettres" alors, si tu y ajoutes 2 chiffres pourquoi pas?
    Bonne fin de semaine.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. merci, Philippe, pour cet accord. Bonne journée.

      Supprimer
  4. Je suis au Québec et bientôt aux Etats-Unis, en novembre je reviendrai en Europe et à ce titre ! (le club de lecture propose les éditions Zulma comme thème en novembre, miam).

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. quelle bonne idée : je suis pressée d'être en novembre ! bises

      Supprimer
  5. Même sans Benjamin Biolay tu en parles merveilleusement bien.Si il part en voyage j'ouvre les mains pour l'accueillir

    RépondreSupprimer
  6. Je le prendrai à la bibliothèque pour me faire une idée, mais vous êtes toutes et tous tellement élogieux que je ne doute pas de l'aimer aussi.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai hâte de lire ce que tu en penses. Bises

      Supprimer
  7. Tu en parles bien, je verrai à la bibli!
    Dis donc, libraire, Delapré, mais c'est son mari qui avait écrit ce si joli bouquin il y a quelques années? Je viens de retrouver mon billet dessus...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Punaise, la big news ! je ne le savais même pas et ils ne me l'ont jamais dit. Oh les vilains !!!!!

      Supprimer
  8. Je vois qu'il voyage : mais je viens de vérifier, il sera à la bibli, donc je l'ai noté sur leur site!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. si tu vois qu'il est trop pris, mon exemplaire est là pour toi. Bises

      Supprimer
  9. Je l'ai lu et vu le nombre de billets je n'ose plus rien à ajouter car tout a été dit :)!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu as toujours de bonnes remarques et c'est intéressant d'avoir une pléthore d'avis sur un roman. Bises

      Supprimer
  10. Beau commentaire, jalonné de plus d'un super clip (probablement en phase avec le texte) ET l'hommage à la traductrice....cela donne en effet envie.

    Ce "billet" par un traducteur-lecteur comblé....qui - par ailleurs - vient de recevoir (hier) un colis de Brigitte (donc triplement heureux)....

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci, Bernhard : je vous souhaite beaucoup de plaisir avec Véronique et j'en profite pour embrasser également Brigitte qui a transmis comme il se doit.

      Supprimer
  11. Un de ceux qui me tentent terriblement et tes premiers mots prouvent à quel point tu as été touchée, quelle belle association avec les mots de Benjamin Biolay (que j'adore). Je vais sans doute craquer (pour le livre hein, pas pour Benjamin ;0)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. tu peux pour les deux !! Enfin, c'est toi qui vois. Bises

      Supprimer
  12. Je note. Ils doivent l'avoir à la bibliothèque. C'est incroyable comme tu as aimé !
    Le bleu va bien avec ton orange.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bleu et orange, éternelles couleurs complémentaires. Bises

      Supprimer
  13. Bon alors forcément si en plus de ce roman qui a l'air magnifique tu ajoutes une chanson de Benjamin Biolay, je ne peux que craquer devant ton billet (fort beau).

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci, Nadael : si tu souhaites recevoir mon exemplaire, ce sera avec plaisir. Ce livre est court et se lit vite (malheureusement)

      Supprimer
  14. Hiiii je l'aime d'amour ce livre ! Plus j'y pense plus je certains passages me reviennent. Voilà un livre que je conseillerai sans conteste autour de moi et sans détour.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci, Mélopée, pour cet enthousiasme communicatif : c'est un livre réjouissant, cela fait du bien de lire un beau roman, je trouve.

      Supprimer
  15. C'est ce titre là que j'ai coché pour le match Price Minister! alors heu-reu-se en te sentant (j'ai lu ta chronique en diagonale pour l'instant)si élogieuse!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Très bon choix, chère Fransoaz. Je lirai avec plaisir ta chronique.

      Supprimer
  16. En lisant le commentaire ci-dessus, je sais où le trouver si ma BM ne l'a pas...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai comme une idée... ci-dessus ! Bises

      Supprimer
    2. C'est noté Sylire! Tu es la première sur les rangs, après moi cependant!

      Supprimer
    3. je sens une petite concurrence à la médiathèque !!!! Vous faites chauffer les emprunts, les filles. Vos stats vont être excellentes.

      Supprimer
  17. Bonjour Philisine Cave, j'espère le lire dès que possible, il était l'un des 5 finalistes du prix du roman FNAC. Je n'ai lu que du bien à son sujet. Ton billet donne encore plus envie. Bonne journée.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci, Dasola, j'espère que ce roman croisera ton chemin. Bonne après-midi.

      Supprimer
  18. Je l'ai repéré et je meurs d'envie de le lire. Pourra-t-il voyager jusqu'à moi ensuite ?

    RépondreSupprimer
  19. C'est le titre que j'ai choisi pour les matchs de la rentrée sur PM ! Il ne glane que des éloges sur les blogs : j'ai hâte de le découvrir !!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bon choix également, Lili. Je te lirai avec plaisir.

      Supprimer
  20. rahhh, je sentais bien qu'il était bon celui-là! Il va falloir que je succombe :-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu sais que mon exemplaire voyage : je serais ravie qu'il passe par chez toi.

      Supprimer
  21. Réponses
    1. oui et d'un autre côté, reprendre des platitudes est plus difficile et désagréable (car on sait qu'il y a mieux ailleurs). Bises, Alex

      Supprimer
  22. Pétard, 5 étoiles !!! Je le veux bien aussi, mais en fin de parcours, comme ça je te le rendrai en direct !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je pense que tu l'aimeras. J'ai mis ton nom en bout de liste de diffusion (ce roman est court et te connaissant, une heure devrait suffire)

      Supprimer
  23. Oh! qu'il fait envie !
    Je comprends tout à fait ta réticence à écrire car tu as trop aimé :-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. ce n'est pas toujours simple de rédiger un avis mais là pour le coup, ce fut carrément ardu. Je suis contente de l'avoir fait. Bises (si tu veux qu'il voyage vers toi, n'hésite pas à me dire)

      Supprimer
    2. Oui volontiers, mais n'hésite pas à me placer en fin de liste car j'ai de très "gros" projets (genre A. Karénine et 2666).
      Merci beaucoup par avance :-)

      Supprimer
    3. tu seras avant Liliba (qui habite pas loin de chez moi : cela lui évite un envoi postal)

      Supprimer
  24. A voir, donc. Vous donnez bien envie de le lire.... Sera-t-il en bibliothèque ?
    Bon dimanche.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je le souhaite pour vous et votre entourage. Si vous souhaitez recevoir mon exemplaire, n'hésitez pas à me le réclamer. Il est parti hier chez Mina.

      Supprimer
  25. En tout cas tu le défends très bien car j'ai llu d'autres avis plus mitigés qui ne m'avaient pas donné envie de le lire.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je pense que tu l'aimerais. Tu serais sensible à ce qui est écrit.

      Supprimer
  26. Difficile de résister devant tant d'enthousiasme !!! Rassure moi tout de même sur un point, ce roman n'a rien à voir avec "Rosa Candida" (La couverture et l'Islande m'entrainent vers une association d'idées qui m'inquiète ... eh, oui ! je n'ai pas aimé Rosa Candida !!).

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Non, cela n'a rien à voir, quoique ... J'ia adoré Rosa Candida !!!!! Bisous ma jolie.

      Supprimer
  27. Merci pour ce bel article, Philisine. De quoi donner envie de repartir vers le nord ! Je garde un excellent souvenir de l'apparition de Benjamin Biolay dans le dernire film d'Agnès Jaoui : plus loup que lui, à part un vrai, pas possible !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Benji est bestial, il ne fait pas semblant quand il joue la comédie : je le sens comme Gabin, c'est peut-être exagéré mais c'est comme cela que je le vois.

      Supprimer
  28. Benjamin, j'aime, alors Bergs...........euh, pourquoi pas? ;) bises ma belle!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Les deux B font de sacrés ravages dans le cœur féminin (et peut-être masculin, d'ailleurs ?)

      Supprimer
  29. Je le note et je surligne !! :) Quelle magnifique chronique, un vrai plaisir de te lire ma Phili ;)
    bisous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. merci, laure, pour ton passage précieux et tes si gentils mots. Je t'embrasse.

      Supprimer
  30. Bonjour Philisine, je confirme qu'il est parfois très dur d'évoquer des romans qui plaisent vraiment. Tu y es arrivé, c'est bien. Bonne après-midi.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. merci, Dasola. Je te souhaite une belle soirée.

      Supprimer
  31. Les avis sont unanimes, ça tombe bien, il est sur ma table de nuit ! ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. quelle chance que de le lire !!!! Profite de chaque moment que t'offre ce livre. Il est fantastique.

      Supprimer
  32. Un coup de coeur, ça ne se refuse pas ! Je le note dans ma liste. Merci d'avoir su si bien évoquer ton ressenti. ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je peux inscrire ton nom sur la liste de diffusion, tu sais ! Je t'embrasse

      Supprimer
  33. C'est très gentil et j'aurais accepté avec plaisir, mais on va me l'offrir. J'ai déjà passé commande depuis cet après-midi tant ton billet m'a plu. ;)
    Les logos sont prêts et ce roman tiendra une bonne place dans le challenge. Je mettrai le lien vers ton article. Bonne nuit ! Bises ! :D

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci, Heide, pour ta confiance : ce roman va illustrer magnifiquement ton défi littéraire. Je t'embrasse.

      Supprimer
  34. Je serai heureux de le découvrir. Encore merci.

    RépondreSupprimer
  35. Je viens de terminer ce bouquin. Encore merci pour le cadeau.
    Je ne suis pas aussi enthousiaste que toi mais je ne me suis pas ennuyé. Je n'aurais pas aimé qu'il soit plus gros quand même. C'est un nombre de pages raisonnables pour éviter que ça devienne répétitif.
    Je vois que les avis sont très différents d'un blogueur à l'autre : coup de coeur ou indifférence. Je lis de tout.
    Bonne soirée.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. oui, c'est selon. Pour moi, cela reste un livre magnifique.

      Supprimer
  36. Mais quel magnifique billet!! Il est complémentaire à celui de Sophie qui ne parvenait pas à trouver les mots pour le dire. Ta dernière phrase est superbe. J'ai espoir qu'il vienne vers moi pour le prix Elle, sinon je me jetterai dessus en mars.
    J'espère qu'il me touchera autant que toi!
    Merci

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. merci à toi de ta réactivité (tu parles de la mienne mais la tienne est parfaite). Bisous. J'espère que tu auras l'occasion de découvrir ce petit bijou qui m'a touchée.

      Supprimer
  37. Bien reçu ! j'ai commencé ma lecture ce soir ... merci et à bientôt ;-)
    bises

    RépondreSupprimer
  38. Je viens de l'acheter pour l'offrir à un ami et je n'aurais pas le temps de le lire avant ! Tant pis, il me le prêtera plus atrd, c'est pas plus mal de lire quand on a oublié les billets dithyrambiques qui ont fleuri partout ! ;) Bises ma Phili jolie !^^

    RépondreSupprimer
  39. Lu et chroniqué ( http://polars.canalblog.com/archives/2013/12/15/28410094.html ) ... il me reste à le faire suivre, à Liliba ?
    Merci Philisine, J'étais ravie d'être dans la chaîne :-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. merci à toi pour le sérieux de la chaîne !

      Supprimer