La variante chilienne - Pierre Raufast **** (RL 2015 #1)

Après La fractale des raviolis, il me tardait de comprendre le devenir du rubis : c'est chose faite grâce à La variante chilienne ! Je pourrai même ajouter qu'un diamant y passe un sale quart d'heure (scientifique).
C'est l'histoire de trois âmes solitaires, prêtes à se rencontrer puis à se raconter. Il y a Florin l'homme sans passé mais chargé de cailloux pour ne pas oublier, Pascal le philosophe qui prend à cœur son métier d'éducateur et enfin, Margaux frêle lycéenne à l'affect dépassé par une culpabilité trop lourde à gérer et un quotidien devenu violent. Un été pour tout recomposer, pour se réconcilier et inventer !

Indubitablement, Pierre Raufast est un vrai conteur, facétieux en plus. Débutant son histoire sous un faux air de Lolita de Nabokov, il dérive très vite vers le polar, le fantastique, l'historique et l'exotique !!! Il y a des images très belles dans La variante chilienne : celle d'abord des cailloux de Florin (détails physiques d'un événement achevé), sa recherche vaine de marquer le premier échange pipé avec Pascal, la délicatesse de Margaux qui se dévoile sur le fils (tendu comme ses déclarations) etc. Il y a de la joie, de la bonne humeur et des enfantillages (les vers luisants en feront l'amère expérience, tout comme l'arrière d'une auto), il y a de la tension, des pressions et une jeunesse rambaranesque que n'aurait absolument pas reniée Véronique Ovaldé.
Pierre Raufast continue l'exploration des scénettes par l'intermédiaire de Florin, son vecteur/souffleur d'histoires (les siennes), handicapé de l'émotion et pourtant doté d'une grande sensibilité et doué d'une belle humanité. Alors on voyage dans le temps (Clovis et son vase), à travers le jeu (partie de capateros qui peut rapporter une jolie maison avec piscine suspecte), sous des mœurs légères (où les mariages arrangés couvrent des amours inavouables), sous une pluie décennale, où des corps enterrés se révèlent être de vraies fortunes, où un débat métaphysique pourrait foudroyer le premier des bijoutiers.
Alors, oui, malgré les coquilles numériques (qui seront corrigées dans les prochaines éditions de cette œuvre littéraire), j'ai passé un excellent moment avec ce trio de choc, drôle, émouvant et bienveillant, avec ces cailloux au destin attendu (et qui marquent enfin l'émancipation de Florin) : j'ai voyagé, j'ai souri, j'ai appris ! Et oui, comme pour La fractale des raviolis, je ressors frustrée de quitter un si beau chantier (où la divine Emma restera résumée à son esquisse exquise mais là, c'est voulu).

A vos nombres 2014SP reçu des Éditions Alma.
Rentrée littéraire 2015.

LC avec Sieur Jérôme 

autres avis : Noukette, la chèvre grise, Keisha, Leiloona, Miss Léo, L'Irrégulière

et un de plus pour le challenge de Piplo 

42 commentaires:

  1. Je n'ai pas encore lu "la fractale des raviolis", alors je ne note pas celui-ci tout de suite.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. je l'ai à la maison, je peux t'envoyer La fractale si tu le souhaites. Et La variante aussi !

      Supprimer
  2. La fractale des raviolis me tentait et me tente toujours, mais je n'ai pas pris le temps de le lire

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. c'est un livre agréable quoique perfectible. J'ai trouvé la Variante plus aboutie.

      Supprimer
  3. rambaranesque, quezaco?
    Sinon, tu parles si je me suis aussi régalée (mon billet bientôt)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. c'est un néologisme pour désigner toute chose qui vient de Rambarane.

      Supprimer
  4. Billet en cours d'écriture. J'avais adoré la Fractale, j'ai beaucoup aimé celui-là aussi. Bisous ma Phiphi.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. j'ai préféré La Variante même si le concept est moins inédit.

      Supprimer
  5. Tu en dévoiles un peu plus que Jérôme... et vos deux billets associés sont très tentants!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. j'essaie de ne pas trop en dire (ou du moins, pas le plus secret). Bises

      Supprimer
  6. C'est un fait : cet auteur a un vrai don de conteur !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. exact : attention à ce qu'il n s'enferme pas dans son procédé des histoires courtes. Même si comme il l'a précisé lors de la rencontre au Bateau Livre, il ne peut vraiment écrire que le dimanche de 14h à 16h : c'est donc un très court temps pour développer un roman linéaire.

      Supprimer
  7. Les deux resteront sur mes étagères à égalité. Je les ai beaucoup aimé. Et effectivement, il a un vrai talent de conteur ce monsieur.

    RépondreSupprimer
  8. Un vrai régal ce roman, c'est drôle, fin et intelligent, ce qui finalement ne court pas les rues ! Billet à venir ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. j'ai bien aimé mais je n'en fais pas un coup de cœur.

      Supprimer
  9. Une grosse envie de découvrir celui-ci. La fractale fut un régal

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. je pense que tu aimeras La variante chilienne. Bises

      Supprimer
  10. La fractale des raviolis ne m'avait pas passionné.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. La variante devrait plus te convenir, enfin je pense.

      Supprimer
  11. J'avais passé un bon moment avec la Fractale, je me laisserai bien tenter, ça a l'air quand même sacrément sympa comme livre !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est un roman très sympa qui devrait te plaire. Bises

      Supprimer
  12. J'ai la Fractale dans ma pAL que m'a offert Somaja, je ne sais pas ce que ça donnera...pas plus emballé que ça, ça a quand même l'air de partir dans tous les sens...à voir !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bon, je sais maintennat ton impression sur La Fractale : cela pat dans tous les sens et c'est ce qui m'a plu.

      Supprimer
  13. j'avais bien aimé les raviolis, alors pourquoi pas celui-là!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. La Variante devrait te convenir, je le pense sincèrement.

      Supprimer
  14. Ah ah, oui le début à la Nabokov m'a fait tilter aussi, puis j'ai bien ri ! :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. c'est surprenant et très drôle. J'ai beaucoup aimé ce démarrage en fanfare !

      Supprimer
  15. J'ai l'impression qu'il y a des livres que toute la blogo lit et que toute la blogo aime !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai reçu ce livre en SP donc il n'est pas étonnant que beaucoup de la blogo en parle en même temps que moi, vu que l'éditeur a été très généreux envers les prmeiers blogs qui ont chroniqué sur La fractale (en bien ou en moins bien, comme mon avis) et ont ainsi contribué avec l'appui des libraires à son succès public.

      Supprimer
  16. Un auteur que je n'ai pas encore lu. Les critiques concernant son roman (et le précédent aussi) sont enthousiastes. Il faudra que je m'intéresse à ce monsieur!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. emprunte les romans à la biblio. Franchement ce sont des temps de lecture très agréables. Bises

      Supprimer
  17. Je viens de le recevoir et du coup j'ai acheté La Fractale des raviolis. Je n'en entends que du bien, j'espère ne pas être déçue.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pour La Fractale, je suis un chouïa moins enthousiaste que La Variante (même si je loue le procédé narratif très ingénieux). Tu ne risques rien avec ces deux romans.

      Supprimer
  18. Bonjour Philisine, j'ai préféré La variante chilienne à La fractale des raviolis. C'est un roman moins décousu. J'attends le troisième avec intérêt. Bon dimanche.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. tout pareil :! Ce qui m'a dérangée dans la Fractale est le fait que l'auteur arrête son procédé narratif lors de la descente (je me comprends) et qu'un des mystères en reste un !!!! Bises

      Supprimer
  19. J'ai aimé le jeu d'écriture de l'auteur dans la fractale, je découvrirai avec plaisir cette variante!

    RépondreSupprimer