Une vie entre deux océans - M.L Stedman *****

Je dois cette lecture à Dame Aspho qui m'avait offert le précieux roman lors de notre dernière rencontre (il y a trois ou quatre ans, je crois). Et je l'en remercie et lui envoie des centaines de bises. Longtemps, au cours de ma lecture, j'ai opté pour le **** mais un coffre et les dernières pages ont fait fléchir le verrou : bref, j'ai craqué. Et le ***** s'est d'office imposé !
Une vie entre deux océans par Stedman
Image captée du site de Babélio


Une vie entre deux océans est un livre sur l'amour : celui qu'un couple peut entretenir malgré les tempêtes, les échecs, malgré les représailles et les obstacles, malgré les aléas de la vie ; celui réciproque des parents pour un enfant, d'un enfant pour ses parents, les adultes qui l'élèvent, qui l'ont désiré après tant d'attente. 
Dans Une vie entre deux océans, on y parle d'honneur, de droiture et de conscience (souvent mauvaise, souvent de cas), d'amitié franche et d'attitudes nauséabondes, de maternité et de stérilité, et de désir d'enfant.
Dans Une vie entre deux océans, les personnages sont disséqués à la loupe, on les voit évoluer, on les ressent, on est eux : c'est tellement beau, tellement rare, tellement exceptionnel pour un premier roman qu'on en est ému aux larmes, qu'on pleure réellement ! (et je ne blague pas, j'ai fini en fontaine : un trop plein d' 'émotions à gérer car l'autrice M.L Stedjman ne nous épargne pas, enfin je parle pour moi !) 
Dans Une vie entre deux océans, vous y découvrirez le magnétique Tom Sherbourne, l'exaltée Isabel Graysmark, la torturée Hannah Roennfeld, une survivante Lucie qui promet, des compagnons de route fidèles (Ralph, Bluey, Gwen), des policiers protecteurs et des inquisiteurs, la lignée officielle et l'usurpée, une île sauvage Janus Rock qui ne rend pas l'existence aisée et dont l'environnement modèle les caractères. 

J'ai tout aimé dans ce livre : sa construction historique (l'entre deux guerres), ses descriptions sur le métier de gardien du phare, sa forme narrative qui nous tient en haleine du début à la fin, ses personnages très marqués et parfaitement cadrés, son rythme alternant les époques. 
Ce roman a eu un succès phénoménal à sa sortie -succès mérité, je me répète- et je le reconnais, j'ai volontairement retardé sa découverte de peur d'être déçue : je ne regrette aucunement cette attente, j'ai accordé à cette histoire le bon timing pour m'y imprégner et franchement : quel bonheur ! 

Une vie entre deux océans est un concentré de romanesque inscrit dans la grande Histoire (et occulter le cadre historique serait une grave erreur), d'enquête policière et de tension psychologique, une relation entre l'Homme et la Nature (la sienne et la sauvage). Un grand moment de littérature, assurément !

Editions Le live de Poche
Traduction de Anne Wicke

et un énorme merci à Miss Aspho !


9 commentaires:

  1. Il est dans ma pal depuis longtemps....

    RépondreSupprimer
  2. Moi aussi, je craignais la déception, et j'ai finalement beaucoup aimé (comme quoi gros succès ne rime pas forcément avec daube !)

    RépondreSupprimer
  3. Même commentaire qu'Hélène. Je vais le faire remonter sérieusement.

    RépondreSupprimer
  4. Ha mais ça alors, il est pour moi ce livre et bizarrement je ne me souviens pas en avoir trop entendu parler. En plus, si c'est un premier roman, c'est ce que je recherche ! Je vais le noter de suite !!
    Bisous.

    RépondreSupprimer
  5. Quel enthousiasme ! Il existe en poche en plus, je n'ai plus d'excuse ;)

    RépondreSupprimer
  6. Mon avis fut moins dithyrambique que le tien

    RépondreSupprimer
  7. En général, j'oublie le livre que j'ai lu à peine l'ai-je refermé. Mais celui-là, je m'en souviens très bien. Je me suis mis à la place des gens et j'avais mal pour eux, des deux côtés de l'océan !
    Bon dimanche.

    RépondreSupprimer