Mes lectures de vacances - été 2017 #1

On débute par deux polars, l'un allemand l'autre français, qui inversent les rôles de la compassion : les victimes se révèlent plus pitoyables que leurs meurtriers. Tous deux sont idéaux pour la plage et pour les neurones en vacances mais qui ont envie de fonctionner quand même !

Flétrissure de Nele Neuhaus ****

Flétrissure par Neuhaus
Image captée du site Babélio

Une série de meurtres dont sont victimes de vieilles personnes gravitant autour d'une richissime et influente héritière met à mal un duo de policiers allemands pourtant renommés pour leur dextérité à résoudre les énigmes. Régulièrement sabordée, l'enquête piétine et les emmènera jusqu'en Pologne. Sous fond de seconde guerre mondiale, d'usurpation d'identités, de crimes contre l'humanité et du droit d'inventaire, les personnages secondaires sont aussi travaillés que les héros. C'est bien écrit, riche en rebondissements sans être non plus extravagant. Seul bémol : la multitude des figures peut perdre des lecteur.rice.s moins attentif.ve.s pendant cette période estivale.
Une histoire haletante, une auteure - Nele Neuhaus - à suivre qui ne laisse rien au hasard et sait construire une intrigue implacable, une très bonne traduction de Jacqueline Chambon
 Editions Babel Polar
 Livre offert par ma belle-sœur que j'embrasse.


Blackmail blues de Chris Diehl ***      


Blackmail blues par Diehl
Image captée du site Babélio
Un quarantenaire plutôt seyant est retrouvé mort près d'une mare. Tom (Riley) et Téa (Lorenzi) alias T'NT, forme un duo d'enquêteurs aussi explosif (voilà, ça, c'est fait) qu'efficace. Le vécu de la victime - informaticien inventif aux deux divorces houleux, aussi génial que cupide - les guidera à travers différents chemins (financier, immobilier, mailique).
Un titre bien choisi et évocateur, un couple de policiers sympathiques dont le quotidien/les états d'âme/les amours nous sont narrés, une intrigue bien alambiquée qui vous révélera tous les secrets électroniques. Blackmail blues est agréable à lire et ne vous prendra pas la tête (enfin, juste ce qu'il faut).

Service de presse reçu des Éditions du Toucan que je remercie.

De la même auteure - alias Christel Diehl - et dans un autre genre : le touchant Enola game


12 commentaires:

  1. Voilà bien longtemps que je veux découvrir Nele Neuhaus, un jour j'y viendrai :) Je te souhaite de belles vacances. Bises.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Grâce à ma belle-sœur, j'ai découvert l'univers de Nele Neuhaus. Je lirai une autre de ses œuvres pour voir si elle est capable de sortir d'un style d'écriture.

      Supprimer
  2. En effet, le livre de Chris Diehl était pas mal!
    Bon été et bonnes lectures!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est une lecture vraiment sympa et idéale pour cette saison. Ce livre mérite le succès parce qu'il est bien écrit.

      Supprimer
  3. donc pas de "Blues flétri"...! Merci pour ce tour de piste...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci à toi pour ce passage remarqué et lettré !

      Supprimer
  4. Réponses
    1. Merci à toi et belles pauses littéraires aussi.

      Supprimer
  5. Bien aimé aussi le Christel Diehl. Une lecture sympa pour les vacances. A propos de vacances, si tu passes en Bretagne cet été, n'oublie pas de nous faire signe !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je n'y manquerai : débarquement imminent (seconde semaine d'août)

      Supprimer
  6. Bien aimé le Diehl aussi, différent d'Enola game mais ce n'est pas plus mal ;-)

    RépondreSupprimer
  7. Bonjour Philisine, j'ai lu tous les romans parus en français de Nele Neuhaus et je n'ai pas encore été déçue. J'attends le suivant avec impatience. Bonne après-midi.

    RépondreSupprimer