Un chemin de tables - Maylis de Kérangal (entre *** et ****)

Lire une œuvre de Maylis de Kerangal c'est comme retrouver une bonne copine : les fondations de la relation sont là, on se retrouve comme si on s'était quitté la veille, on rentre direct dans le sujet, on est tout de suite bien et à l'aise, la connection est immédiate (de cœur à cœur, d'esprit à esprit). Bref, j'ai ouvert Un chemin de tables et je ne l'ai pas lâché !
Un chemin de tables raconte un bout d'itinéraire de vie de Mauro, autodidacte cuisinier, étudiant en sciences économiques qui va peu à peu se destiner à l'art culinaire.

Mauro a la bougeotte, la détermination de quelqu'un qui en veut mais pas à n'importe quel prix, un insoumis au cœur généreux avec des convictions aussi professionnelles qu'humaines, qui ne lésine ni sur son temps ni sur l'expertise qu'il doit acquérir.

J'ai aimé ce personnage, le voir évoluer, dévolu à sa passion, ne comptant pas ses heures ; un artiste humble qui jeune s'investit comme un fou dans une entreprise mais n'accepte pas à raison l'humiliation, un chouette bonhomme donc !

Dans Un chemin de tables, Maylis de Kerangal narre les différentes expériences dans la restauration de Mauro, son aptitude à rebondir, à innover, à impulser.

Un chemin de tables est à mi chemin entre le documentaire, le roman et la part biographique. Maylis de Kerangal apparaît discrètement au détour de ses rencontres avec Mauro qu'elle suit à la trace. Grâce à ce récit hybride, on découvre l'envers du décor des tables étoilées et de cuisines aussi rutilantes que rabaissantes (il y a des claques qui se perdent), les heures de labeur et qui ne se comptent plus, le sacerdoce, les sacrifices (la perte d'un  amour, le manque de sommeil...) et l'incroyable énergie d'entreprendre si jeune, de choisir des bons produits, d'être une main d’œuvre au savoir-faire recherché et convoité. On retrouve toujours la plume énergique de Maylis de Kerangal, les mots qui coulent à flot magique et naturel.

En bref : Un chemin de tables, une vie pour une passion, une vie passionnante.

Éditions Folio - juin 2019
106 pages.

autres avis : Clara, Emma, ComèteÀ propos des livres, Yv,

de la même autrice :

28 commentaires:

  1. J'aime beaucoup le sujet mais je n'ai jamais accroché avec l'écriture de Maylis de Kerangal. Rien à faire, ça ne colle pas entre elle et moi.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tant pis ! Je n'ai pas su te convaincre, encore une fois...

      Supprimer
  2. Tiens, la journée commence bien, je découvre ce titre de Maylis de Kérangal ... Et quelque soit le sujet, je note. J'apprécie toujours beaucoup son approche singulière du récit, qui semble être ici marqué.

    RépondreSupprimer
  3. Je ne connais pas du tout cette auteure et te remercie pour la découverte !
    Ce livre a l'air intéressant !
    Bon dimanche !

    RépondreSupprimer
  4. Les romans de cette auteure ne m'attire pas du tout ; sauf peut-être celui-ci, sur le thème de la cuisine.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je pense que tu pourrais aimer far il est un peu de la sauce (!) de Le quai d'Ouistream.

      Supprimer
  5. Et je peux enfin par je ne sais quel miracle publier des commentaires chez toi !

    RépondreSupprimer
  6. Contrairement à Jérôme, j'accroche complètement à son écriture. Je n'avais jamais entendu parler de ce titre, je note donc, merci !

    RépondreSupprimer
  7. Je l'avais noté, et puis complètement oublié. Merci de me le remettre en mémoire, et en plus, il est en poche.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui c'est bien pratique le format poche : moins cher et glissé dans n'importe quel sac.

      Supprimer
  8. Je suis ravie de lire ton billet en sachant que le livre est sur ma PAL !

    RépondreSupprimer
  9. je ne connaissais pas ce titre mais le thème ne peut pas me faire plus plaisir! A l'occasion, je prends!

    RépondreSupprimer
  10. Merci d'avoir expliqué à Ingannmic (chez moi) comment s'y prendre pour les listes de blogs (je vois que chez toi c'est fait de main de maître!). J'espère qu'elle le verra, sinon auparavant j'avais été expliquer chez elle (en navigant du mien au sien!). Ce genre de bidule est très pratique, d'ailleurs je pense que blogspot, si on y va à fond, offre plein de possibilités bien pratiques.
    Pour Kerangal, ça pourrait me plaire, je pense l'apprécier plus quand ce n'est pas u n roman (Kiruna est excellent)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai suivi ton exemple pour les listes. Merci beaucoup d'avoir donné l'exemple ! Je trouve cela tellement pratique pour naviguer. En plus les listes se mettent à jour, c'est top ! Oui je suis d'accord avec toi sur Blogger, la plateforme se rénove en ce moment et les améliorations sont très bien. J'ai juste un bémol pour le choix des images de fond de blog qui est plus réduit que lorsque j'ai ouvert mon blog.

      Supprimer
  11. Tiens, un Kerangal inconnu, je note de suite ! J'aime bien ton fond de blogue

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il est arty, cela j'aime. Mais peut-être un peu trop girl Bon après j'assume.

      Supprimer
  12. Je n'ai jamais lu cette romancière... Tu me conseilles quel titre ?

    RépondreSupprimer
  13. Toujours pas lu Réparer les vivants. 106 pages...un peu court et puis ce côté hybride comme tu dis, ne me tente pas.

    RépondreSupprimer
  14. Emprunté à la médiathèque, ce livre m'a beaucoup plu (j'apprécie le style de l'auteure)et pense qu'il est à recommander aux jeunes indécis : c'est une belle leçon de vie, de courage et détermination.
    Merci pour le partage.
    danielle

    RépondreSupprimer
  15. C'est une autrice que j'aime beaucoup et je me réjouis d'avoir encore à découvrir des titres que je n'ai pas lu (dont celui-ci).

    RépondreSupprimer