Amours - Léonor de Récondo ****

Je dois cette lecture à ma Zaz, qui m'a offert Amours. C'est lors du dernier concours organisé par le défunt Biblioblog que nous avons uni nos forces pour la gagne : le tirage au sort a porté chance à Zazy et elle m'a remerciée en partageant son prix : tu es un amour, toi aussi !
Il est très compliqué d'amorcer l'intrigue sans en dévoiler trop. Car contrairement à d'autres écrivains qui mettent une plombe à instruire leur récit, Léonor de Récondo entre directement dans le vif du sujet avec une scène d'ouverture à la fois choquante et tellement réaliste de l'époque. Donc je vais parler d'Amours sans trop en dire et si vous n'y comprenez rien, eh bien vous n'aurez qu'à découvrir par vous-même ce roman fantastique, non mais !

Dans la famille de Boisvaillant, on est notaire de père en fils, sûr de son bon droit (normal, me direz-vous) et de son assise sociale (qui assure une domination sur autrui, à tout instant). Dans la famille de Champfleuri, les filles prient, découvrent leur corps lors de leur nuit de noces, pleurent le prince charmant vendu, rêvé mais qui ne siège pas à leurs côtés. Bref, Anselme de Boisvaillant et Victoire de Champfleuri, époux à la ville depuis cinq ans, sont socialement compatibles/faits pour s'entendre mais le cœur a ses raisons que la loi (en 1908) définitivement ne comprend pas !

Léonor de Récondo a tenté une version punchy d'Emma Bovary de Gustave Flaubert. On retrouve la même bourgeoisie provinciale décrite par François Mauriac dans Thérèse Desqueyroux, appesantie par la religiosité et les mœurs tolérées, sexuellement complexée et d'une rigidité sociétale qui rend la femme objet de l'homme : les servantes servent accessoirement d'esclaves sexuelles, lors d'un dépucelage ou d'une « vidange » qui ne peut attendre, les épouses ne sont là que pour procréer et tant pis si le mode d'emploi s'apparente davantage à une saillie animale. 
Dans ce monde d'Amours, des femmes vont se rebeller, d'autres vont se découvrir. Le titre joliment choisi représente aussi bien le lien entre adultes consentants que celui d'un parent pour son enfant. Tout est beau dans ce roman : les relations qui se devinent et se réalisent, le rejet et puis l'insoutenable attirance, la musique comme phénomène addictif d'éloignement puis de résilience, les blessures de guerre qui définissent un autre mode de communication et un épanchement. Tout est rude dans Amours : les femmes n'ont pas de place (à part celle de cocotte ou de gouvernante), la passion transgresse l'éducation et tourmente, les hommes dépassés par leurs hormones et leur impartialité deviennent des pions bousculés. 

Léonor de Récondo réussit à émouvoir sur cette histoire. La fin magnifique caractérise l'abandon absolu, le sacrifice. Tous les personnages sont colorés, chacun à sa place et bien déterminé : Anselme, Victoire, Céleste, Pierre, Henriette et Adrien. Tout se tait dans Amours : les échanges de maternité, les avortements illégaux et l'hérédité déguisée. Tout s'achète dans Amours, sauf l'amour !

Éditions Sabine Wespieser (quatrième de couverture trop bavarde)

Rentrée littéraire janvier 2015
LC avec ma Zaz (merci, merci et encore merci : le partage jusqu'au bout !)
A tous prixavis : Clara, Cuné, Alex, Eimelle, Yueyin, Gaëlle,  

de la même auteure : Pietra Viva

mon exemplaire voyage chez Une Comète, Sandrion, Lili, catherine (Libfly), Readme (Libfly), hebelin (Libfly), puis chez vous si vous le souhaitez...

et un de plus pour le challenge d'Asphodèle (prix des Libraires 2015)

52 commentaires:

  1. J'ai vraiment envie de le lire celui-là et de découvrir enfin l'écriture de l'auteure.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je pense qu'Amours et Pietra viva devraient te plaire, connaissant tes goûts en matière littéraire. Bisous

      Supprimer
  2. Rho la la, là comme ça en lisant ton billet j'ai vraiment envie de le lire, et puis je me souviens que vraiment je n'ai pas été emballée par Pietra Viva, j'ai peur d'être déçue de nouveau, mais je peux te dire que ton billet est vraiment beau et rend hommage au livre....

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Peut-être que tu vas fonctionner comme moi qui suis restée imperméable face au récit de Pietra viva. Mon exemplaire voyage, si cela te tente. Pour t'éviter des frais. Bisous

      Supprimer
    2. Oh non pas pour le moment, déjà que j'ai encore un LV prêté par la Comète il y a 2 ans....j'ai honte....

      Supprimer
    3. Mais merci de ta proposition ma belle généreuse

      Supprimer
    4. tout pareil, j'ai un livre d'Une Comète que j'ai depuis deux ans au moins et je le lis actuellement !!!! Parce que je compte lui rendre la semaine prochaine. Bises

      Supprimer
  3. je l'ai moins apprécie que toi car j'étais encore imprégnée de Pietra Viva

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Sens inverse pour moi. Je suis restée trop éloignée de Pietra viva qui m'a paru stylistiquement impeccable mais sans me faire ressentir le moindre sentiment : je n'attendais rien d'Amours et là, j'ai été conquise.

      Supprimer
  4. Plus conquise que par Pietra Viva alors ? Le style t'y a-t-il paru moins froid ou distant ? Pour une raison que j'ignore, je tourne autour du livre sans me décider à l'acquérir ; peut-être le temps de laisser passer les premières lectures pour le découvrir "seule".

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. nettement moins froid : elle a su mettre de l'émotion dans son écrit, ce qui manquait dans la prouesse de Pietra viva. Oui, je préfère Amours. Mon exemplaire voyage si tu veux...

      Supprimer
    2. je suis d'accord avec toi, plus touchant! La fin tout particulièrement!

      Supprimer
    3. Merci, Eimelle : on est d'accord et c'est chouette.

      Supprimer
    4. Je l'ai lu (et peine actuellement sur le billet...), le chemin est en effet inverse pour toi et moi. J'ai été moins sensible à ces Amours qu'à Pietra Viva, j'ai mis du temps à ressentir plus d'intensité dans le récit. La fin me laisse quant à elle indécise : je ne vois pas comment cela aurait pu finir autrement, mais je ne suis pas convaincue pour autant. Peut-être "too much" comme le disait Jérome.

      Supprimer
  5. Encore une auteure qu'il me reste à découvrir...! Celui ci a l'air de faire l'unanimité !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je l'aime beaucoup, Clara a préféré Pietra viva. De toute façon, avec cette auteure aux deux romans riches, tu ne peux pas te tromper : tu es sûre de t'évader et de lire une belle prose.

      Supprimer
  6. J'avais été absorbée par Pietra Viva qui est l'un de mes coups de coeur 2014. De ce que je lis de Amours me semble bien intéressant, mais avec mes PAL belge et québécoise, j'ai du boulot pour le moment ;) Ce sera l'occasion de découvrir ce roman un peu plus tard.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. oui, je comprends tout à fait : tes défis littéraires du moment sont magnifiques et méritent d'être menés à bien. Bisous

      Supprimer
  7. J'aime beaucoup la délicatesse de cette auteure, je vais finir par craquer sur celui ci !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. je le fais voyager si tu veux : maintenant que j'ai ton adresse, je la garde précieusement. N'hésite pas à me le dire. Bises

      Supprimer
  8. Je n'ai que Pietra Viva sous le coude mais maintenant j'ai plutôt envie de découvrir cette auteure avec ce titre-là, c'est malin !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. je pense que tu aimeras Amours et que Pietra viva devrait te convenir aussi mais tu auras une préférence pour Amours : on lance le pari ?

      Supprimer
  9. J'ai beaucoup aimé ce livre !!! Une vie de femme incroyable et quand la liberté est au bout du chemin je peux qu'adhérer !!!
    Une belle découverte de cette auteure !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. tu as publié une chronique dessus ? Je suis allée faire un petit tour sur ton blog : j'y ai vu de magnifiques photos mais pas d'Amours de Léonor de Récondo.

      Supprimer
  10. Non mais la phtisie, quand même, c'est too much !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. oui et d'un côté, pense au film Moulin rouge, on en mourrait à l'époque. Au vu de l'année (1908) et du scénario, je ne voyais pas d'autre fin non plus ! bIsous

      Supprimer
  11. J'ai lu Pietra Viva dernièrement qui m'a beaucoup plu. Ce nouveau titre me tente bien pour poursuivre la découvert de Léonor de Récondo !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il est chez moi et empruntable. Bises

      Supprimer
    2. Je vois seulement ta réponse, Philisine, je suis désolée ! Un grand merci de faire voyager ton livre ; je veux bien m'inscrire sur la fil d'attente si tu es d'accord !

      Supprimer
  12. J'ai beaucoup aimé Rêves oubliés et plus encore, Pietra viva. Pourtant je freine un peu devant celui-ci... L'époque et le milieu social m'inspirent moins, et des articles lus n'ont pas laissé (contrairement à toi) planer beaucoup de mystère ! Mais j'y viendrai sans doute, pour l'écriture...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je ne savais pas qu'il y avait Rêves oubliés : chouette, encore un ! Quant à mon avis, j'ai pris le parti de ne rien dire, rien de rien mais ceux et celles qui l'ont lu reconnaîtront tous les détails de l'œuvre. C'est un choix de ma part, qui je le reconnais, n'aide pas forcément à se faire une idée précise de l'histoire mais je le répète, c'est voulu ! Bisou

      Supprimer
  13. J'ai bien envie d'essayer après avoir lu ta chronique...je l'avais repéré, j'avais pas accroché plus que ça lors du passade de l'auteur à La Grande Librairie...je vais le noter mais attendre la sortie poche. L'univers et le thème me plaisent et tu en parles bien. Bises miss !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. tu veux que je te l'envoie ? Pour m'excuser ... Bisous

      Supprimer
  14. J'allais oublier, heureusement que je suis inscrite à ton blogue... Oui un très beau livre. Ma chronique est sur mon blogue.
    Poutous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. c'est fait : tu es un amour et tu me fais rire ! Franchement, la vie sans toi serait vraiment moins drôle. Bisous

      Supprimer
  15. J'avais bien aimé Pietra Viva, surtout pour la plume peut être que pour l'histoire. Donc j'ai bien l'intention de découvrir celui-ci. Reste à savoir quand...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. quand tu en auras le temps : j'ai englouti le livre en deux jours,mais je ne pouvais pas le lâcher. Bises (il est chez moi, donc si tu ne le trouves pas ailleurs, n'hésite pas)

      Supprimer
  16. Je note le tout est beau ! ;-)

    RépondreSupprimer
  17. Voilà un bon moment que j'ai envie de découvrir cette auteure ! Si ton livre voyage, je ne suis pas contre s'il s'arrête chez moi :) bises et bonne semaine !

    RépondreSupprimer
  18. J'ai terminé le livre hier et je vais le présenter sur mon blog cette semaine.
    Un très beau livre rondement mené avec maestria.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. chouette, j'ai hâte de découvrir ton avis toujours recherché. Bises

      Supprimer
  19. Je n'ai encore jamais lu cette auteure!!! Hâte de la découvrir.

    RépondreSupprimer
  20. J'ai vraiment très envie de la lire... Et surtout ce roman.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. même remarque faite qu'à Nadael : mon exemplaire voyage : il peut très bien atterrir chez toi ! Bonne soirée.

      Supprimer
  21. Généreux de le faire passer, mais je vais décliner cette envie. Je croule sous des immenses tours de livres. Un jour elles vont se transformer en pieuvres et me dévorer.
    Je note quand même ce titre.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. surtout qu'elles ne t'avalent pas ! Bisous

      Supprimer
  22. Je vais être forte et résister à la tentation. Allez, je le note quand même pour un jour lointain. Je sais, je suis faible....

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. il est en voyage : il peut s'arrêter chez toi si tu veux. Bises

      Supprimer