Encre sympathique - Patrick Modiano ****

J'ai retrouvé avec plaisir la plume de Patrick Modiano dans Encre sympathique. 

Dans Encre sympathique, Patrick Modiano nous propose un enquêteur qui mène sur plusieurs années une recherche d'une jeune femme Noëlle Lefebvre disparue du jour au lendemain. On découvrira l'inclinaison forte de ce détective à trouver le fin mot de l'histoire.

Comme toujours chez Patrick Modiano, on retrouve une héroïne emplie de mystère, une provinciale partie sur Paris pour le travail, un environnement masculin un peu louche, des souvenirs épars, un passé cotonneux, un agenda qui donne des pistes, et un enquêteur qui s'entête à trouver la vérité. Et pour une fois, une fin qui clôt la quête (c'est mon interprétation). 

J'ai passé un très bon moment avec Encre sympathique qui à l'image de ce qu'elle représente, résume parfaitement le fil rouge littéraire de son auteur :

page 92 : "Encre qui, incolore quand on l'emploie, noircit à l'action d'une substance indéterminée. Peut-être, au détour d'une page, apparaîtra peu à peu ce qui a été rédigé à l'encre invisible, et les questions que je me pose depuis longtemps sur la disparition de Noëlle Lefebvre, et la raison pour laquelle je me pose ces questions, tout cela sera résolu avec la précision et la clarté des rapports de police. D'une écriture très nette et qui ressemble à la mienne, les explications seront données dans les moindres détails et les mystères éclaircis. Et, en définitif, cela me permettra peut-être de mieux me comprendre moi-même."

D'Encre sympathique, je retiendrai des trajets en bus émouvants et pleins de promesse, la plume constante et fantastique de simplicité, de précision, aux mots sonnants un style qui coule. Patrick Modiano propose un récit cohérent et facile à suivre, avec l'économie de phrases tout en intégrant savamment les détails et descriptions. Rien à jeter, rien à ajouter : tout est parfaitement en place. Comme d'habitude.

Éditions Folio

du même auteur : Dora Bruder   Rue des boutiques obscures  Souvenirs dormants  Un pedigree Villa triste

5 commentaires:

  1. Si pour une fois on a le fin mot de l'histoire, pourquoi pas?

    RépondreSupprimer
  2. Oh, cela me rappelle que cela fait longtemps que je n'ai pas lu Modiano. J'en ai un ou deux qui traînent sur mes étagères, dont Rue des boutiques obscures, il me semble..

    RépondreSupprimer
  3. Voilà un auteur que je n'ai toujours pas lu !
    Bonne soirée.

    RépondreSupprimer
  4. Je ne l'ai pas lu depuis un certain temps. Je l'ai écouté à la Grande Librairie, égal à lui-même ..

    RépondreSupprimer
  5. Une façon de te préparer à la lecture de son dernier roman qui vient de paraître ?

    RépondreSupprimer